MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Chahdi et Bourgailh Haddioui au sommet de l’Europe, Bekele roi du Monde
Commentez cette actualité
Chahdi et Bourgailh Haddioui au sommet de l’Europe, Bekele roi du Monde

Les Championnats du Monde de cross, organisés à Edimbourg, ont une nouvelle fois souligné la mainmise des Africains dans les labours, et en particulier des Ethiopiens. Kenenisa Bekele a remporté son sixième titre mondial, entrant ainsi dans l’histoire la discipline. Côté Français, les Bleus n’ont pas démérité. En particulier Hassan Chahdi chez les juniors et Saadia Bourgailh-Haddioui chez les seniors, tous deux dans le top 3 européen. Reportage.

Ils n’ont pas été dépaysés. Après des Championnats de France  les pieds dans la boue à Laval, les Bleus ont eu droit à la bouillie écossaise. Et, sur le parcours exigeant tracé dans Holyrood Park, le parc historique d’Edimbourg, ils en ont bavé. Il ne fallait en effet pas se fier au décor de carte postale offert aux athlètes et aux spectateurs. Au pied de collines majestueuses aux aspérités rocheuses, les Ecossais avaient mitonné un cross comme les Européens les aiment, et comme les Africains les dominent. Face à la main mise de l’Ethiopie, du Kenya et compagnie, les Français s’en sont plutôt bien tirés. En particulier deux d’entre eux : le junior Hassan Chahdi et la senior Saadia Bourgailh-Haddioui. Par ordre d’apparition, le premier nommé a obtenu une 23e place de choix. Une performance exceptionnelle. Pour comparaison, Mourad Amdouni, champion d’Europe juniors de cross en décembre dernier, avait terminé à la 38e place lors des Mondiaux à Mombasa (Kenya). Le Bleuet a réalisé un excellent départ, la clé de sa réussite de jour selon lui. Sur un terrain convenant parfaitement à son tempérament de battant, le Rhône-Alpin s’est ensuite accroché à la foulée de l’Ougandais Ben Siwa. Et, malgré une fin de course difficile, il a su serrer les dents pour terminer premier européen de la course, juste devant le Britannique David Forrester. Derrière, les autres Français, tous néophytes à ce niveau, n’ont pas démérité. Notamment Simon Denissel, 64e après trois mois de pratique. Le Nordiste a en effet débuté l’athlétisme en janvier. Au classement par équipes, la France prend la 11e place. Un objectif conforme aux ambitions de l’encadrement, qui espérait un résultat situé entre la 10e et la 12e place.

Bourgailh-Haddioui confirme
Saadia Bourgailh, 19e chez les seniors, termine elle troisième européenne. Un résultat qui confirme une nouvelle fois que la révélation de l’hiver dans les labours a son mot à dire au niveau international. La sociétaire du SCO Sainte Marguerite Marseille, qui avait participé au cross d’Edimbourg en janvier dernier, n’a pas été surprise par le vent violent et la côte ardue et très piégeuse proposée aux athlètes. En revanche, l’intensité de la course l’a étonnée. Longtemps accrochée au groupe de tête, il ne lui a manqué qu’un peu de confiance et de préparation pour tenir jusqu’au bout. Mais, preuve de son caractère en acier trempée, elle a réussi à gratter une précieuse place au finish, pour entrer de plein pied dans le top 20. Les Françaises sont décidément abonnées aux places proches du top 20 puisque Christine Bardelle avait terminé 22e et 20e ces deux dernières années. A Edimbourg, elle n’a pas réussi à rééditer ces deux superbes performances. Très rapidement dans le dur, elle a pris la 55e place. Cédric Pélissier, le seul senior engagé, a également beaucoup souffert en Ecosse. La faute, sans doute, à un départ trop rapide. Pour sa première sélection, il craignait de se faire enfermer à la fin de la première ligne droite. Résultat : il s’est retrouvé pendant plusieurs centaines de mètres autour de la 20e place. La suite a évidemment été beaucoup plus compliquée. 112e au final, il aura beaucoup appris aujourd’hui. Il lui a sans doute manqué la présence d’un autre Français à ses côtés, lui qui arrivait à Edimbourg sans aucun repère au niveau international. Même constat pour Emmie Charayron. La spécialiste du triathlon aurait pourtant dû être accompagnée par Clémence Calvin sur la ligne de départ. Mais cette dernière est tombée malade hier soir. C’est donc seule que la jeune Française s’est élancée. Pour prendre une méritoire 49e place, à plus de deux minutes de l’Ethiopienne Genzebe Dibaba, qui a pour sa part lancé une incroyable razzia du pays de la Corne d’Afrique.

L’Ethiopie a en effet raflé tous les titres individuels, ne laissant que des miettes à son grand rival, le Kenya. Pourtant, Tirunesh Dibaba et Kenenisa Bekele ont laissé plané un semblant de suspens lors des deux courses reines. La première a en effet été décrochée pendant plusieurs centaines de mètres du peloton de tête. Elle n’a recollé qu’à cinq cents mètres de l’arrivée. Pour lancer une terrible attaque dans la côte finale, lui permettant de créer un écart définitif. Quant à Kenenisa Bekele, il a perdu une de ses chaussures en début de course. Le temps de s’arrêter et de se rechausser, il repartait avec pas loin d’une dizaine de secondes de retard sur les coureurs de tête. Mais, sans s’affoler, il revenait au train et s’offrait sans coup férir un sixième titre de champion du Monde de cross, record absolu. Avec cette incroyable régularité, l’Ethiopien entre encore un peu plus dans l’histoire du demi-fond…

A Edimbourg, Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Tous les résultats des français en cliquant ici

Retrouvez quelques photos de l'événement en cliquant ici

Ils ont dit :

Emmie Charayron, 49e du cross juniors femmes en 22’18 : « C’était vraiment impressionnant. La course n’est pas partie très vite. Ca m’a étonné. Le niveau de la course était très dense. Je me suis bien sentie lors du premier tour, comme toutes les autres filles je pense ! Mais, ensuite, ça attaquait dans tous les virages. Il fallait sans cesse relancer. Et, finalement, on se fait décrocher sans s’en rendre compte. Le sol était beaucoup plus boueux qu’hier. Lors du dernier tour, la côte a été un peu dure. Je me suis accrochée à une autre fille. Je ne sais pas si j’ai très bien couru. J’attends d’analyser ça avec les entraîneurs. »

Hassan Chahdi, 23e du cross juniors messieurs en 24’04 : « Je voulais finir dans les vingt-cinq premiers donc l’objectif est rempli. Premier européen ? Avec mon coach, on avait visé la place de premier « blanc ». Malheureusement, je me fais doubler par un Japonais en fin de course. J’étais 20e à l’amorce du dernier tour et là je me suis retrouvé K.O. Le parcours était parfait pour moi, comme à Laval. Je m’attendais même à encore un peu plus de boue. Mais ça m’a tout de même fait mal aux cuisses. La course est partie assez doucement. J’ai pris un bon départ, ce qui a conditionné le reste de la course. »

Simon Denissel, 64e du cross juniors messieurs en 25’23 : « Ca a été dur mais j’ai été fidèle à ma stratégie : ne pas partir vite puis remonter. Je suis passé de la place de 6e Français à celle de 2e. Je suis au niveau que j’espérais. J’ai fini la course au bord de l’épuisement. »

François Leprovost, 78e du cross juniors messieurs en 25’40 : « Je suis parti beaucoup trop vite en tentant de suivre Hassan (Chahdi) et j’ai donc très vite rétrogradé. Je me sentais bien lors des deux premières petites boucles. Ensuite, ça a été très dur lors des deux dernières grandes boucles. Heureusement, j’ai ensuite réussi à remonter progressivement. La côte située en fin de parcours m’a fait très mal. »

Benoît Calendreau, 83e du cross juniors messieurs en 25’47 : « Je suis bien parti, autour de la 70e place. Mais, ensuite, je fais un effort pour rien, sans raison. Je l’ai payé par la suite, puisque j’ai perdu une dizaine de places par rapport à ce classement. J’ai terminé juste au moral. J’ai trouvé le parcours vraiment dur avec le vent, les petites buttes et la grosse côte. Le niveau correspondait à ce que j’attendais. Je me suis battu avec les Espagnols, pour l’équipe. »

Saadia Bourgailh-Haddioui, 19e du cross seniors femmes en 26’36 : « Au niveau du souffle, ça allait. Mais qu’est-ce que j’avais mal aux jambes ! L’intensité de la course n’avait rien à voir avec celle du cross d’Edimbourg auquel j’ai participé en janvier. Là, ce sont les Mondiaux ! Le parcours était physique. Pas tant au niveau de la boue, qui était assez liquide, mais surtout par rapport à la côte. Je n’en avais jamais montée une aussi raide. On avait l’impression de marcher. Par rapport aux Championnats de France, j’ai senti qu’il n’y avait vraiment aucun temps mort. Je me suis accrochée le plus longtemps possible au groupe de tête mais je manque encore de confiance pour pouvoir tenir plus longtemps. Franchement, je n’avais aucune idée de ce que je valais à ce niveau-là. J’ai pu voir que les Africaines dominaient ! »

Cédric Pélissier, 112e du cross seniors messieurs en 38’42 : « Je suis parti vachement trop vite. Je l’ai senti tout de suite mais j’ai été emporté par le rythme. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Le niveau, c’est un truc de fou. A cause de ce départ trop rapide, j’en ai chié toute la course. J’étais déjà parti à cette vitesse. Le problème, c’est que, d’habitude, je pouvais me permettre ensuite de ralentir. Là, les mecs continuent. En fait, j’avais besoin de me caler, de trouver mon allure, mais je n’arrêtais pas de me faire doubler. Je me suis battu mais je suis tout de même déçu. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
08/08 >  
08/08 >  
07/08 >  
07/08 >  
06/08 >  
06/08 >  
06/08 >  
06/08 >  
05/08 >  
05/08 >  
le reste de l'actualité
07/12 > (1)
07/12 >  
06/12 >  
03/12 >  
03/12 >  
02/12 >  
02/12 >  
30/11 >  
30/11 >  
29/11 >  
26/11 >  
24/11 >  
23/11 >  
23/11 >  
22/11 >  
19/11 > (1)
19/11 >  
16/11 > (1)
14/11 > (1)
13/11 >  
12/11 > (1)
11/11 >  
10/11 > (1)
10/11 >  
09/11 >  
rechercher
Fil
Info
12/09 (10h29)
Recherche entraîneur confirmé au Nantes Métropole Athlétisme
06/09 (11h38)
La Fédération Luxembourgeoise d’Athlétisme (FLA) recherche
03/09 (21h44)
Meeting National de la Roche sur Yon (P-L) : les résultats
03/09 (09h02)
Le Castres Athlétisme recrute
01/09 (23h04)
Meeting National à thème d'Halluin (H-F) : les résultats
01/09 (00h00)
L'Agenda de Septembre 2021 ...
27/08 (18h47)
Retrouvez les start-lists des championnats de France Masters d'Epreuves Combinées et de Marche
27/08 (14h29)
Histoire (par la CDH) : La corrida pédestre de Langueux
24/08 (16h55)
Poste à pouvoir à l’Union Sportive Vendômoise Athlétisme
24/08 (11h24)
L’US Colomiers recherche un entraîneur Sprint, Sauts, Lancers
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS