MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Yohann Diniz : « Une approche plus professionnelle »
Commentez cette actualité
Yohann Diniz : « Une approche plus professionnelle »

Yohann Diniz a la banane en ce jeudi après-midi. Cinq jours après ses 3 h38’45’’ à Dudince en Slovaquie sur 50 km marche, nouveau record de France, le Tricolore arpente les allées du Marathon Expo, la gigantesque foire de la course à pied organisée Porte de Versailles en préambule du marathon de Paris. Le vice-champion du monde d’Osaka a déjà bien récupéré. Au-delà du chrono, c’est la manière qui a impressionné en Slovaquie. Après quarante kilomètres avec le « frein à main », le protégé de Pascal Chirat a fini très fort, bouclant les dix derniers kilomètres en 41’45. La preuve que le travail effectué depuis sept mois et son abandon sur 50 km marche lors des Jeux olympiques de Pékin est déjà entrain de payer. Illustration.

Athle.com : Yohann, comment vous sentez-vous moins d’une semaine après vos 3h38’45’’ à Dudince, nouveau record de France du 50 km marche ?
Yohann Diniz : J’ai bien récupéré. Cette semaine, je m’entraîne un jour sur deux en mettant l’accent sur le gainage et la musculation. Je fais également une quinzaine de kilomètres par jour.  Je vais partir la semaine prochaine en thalasso à Carnac, dans le cadre d’un partenariat. Mon ostéopathe Jean-Michel Jarry me rejoindra sur place.

Vous n’avez donc pas trop puisé dans vos réserves en Slovaquie…
Je ne m’étais pas préparé pour être à mon maximum. Je n’ai pas non plus fait la course à 100 %. La fatigue est donc beaucoup moins présente que lors de mes derniers cinquante kilomètres. J’ai marché avec le frein à main pendant quarante kilomètres avant d’enclencher la vitesse supérieure. J’étais vraiment très facile. J’ai donc pu partir dans les dix derniers kilomètres en ayant beaucoup de jus. S’il avait fallu terminer encore plus vite, je pense que j’en aurais été capable. Mais Pascal (Chirat, son entraîneur) m’avait demandé de rester en 4’10 au kilomètre.

Votre coach vous a chronométré en 41’45 sur les dix derniers kilomètres. Vous n’aviez jamais terminé un 50 km à une telle allure. Votre technique de marche s’en est-elle ressentie ?
Au niveau de la gestuelle, les juges m’ont dit que si tout le monde marchait comme je l’ai fait en Slovaquie, il n’y aurait plus besoin d’eux. Le gros travail technique et de musculation effectué avec Pascal paye. Depuis octobre, je bosse tous les secteurs : le foncier, la musculation, le gainage, le kilométrage, l’allure du 20 km, l’allure du 50 km. C’est complètement nouveau. C’est le melting pot à l’entraînement que je recherchais.

Au-delà de l’entraînement, vous avez modifié votre manière d’aborder l’athlétisme…
J’ai une approche plus professionnelle. Avec Pascal, on ne laisse vraiment rien au hasard. On travaille en collaboration avec Christine Hanon, physiologiste à l’Insep, et avec des chercheurs en biomécanique. Il y a toute une équipe autour de moi.

La prise de votre taux de lactates en pleine course, samedi dernier, en est la preuve…
J’ai abordé ce 50 km comme un entraînement. Je me suis donc arrêté au 38e kilomètre pour que Pascal puisse mesurer mon taux de lactates. Les tests effectués à l’Insep étaient déjà très bons. Mais ça ne restait que des tests. Je ne veux rien laisser au hasard. Avant, je suivais plutôt une école avec beaucoup de kilométrage. Maintenant, je me rapproche plus de l’école du demi-fond avec plein d’autres paramètres à travailler et à maîtriser.

Ne craignez-vous pas d’adopter une démarche presque trop scientifique ?
Je reste bien sûr à l’écoute de mes sensations. En Slovaquie, ces dernières me disaient que j’en avais encore sous le pied. J’étais à 150 pulsations par minute au 40e kilomètre alors que j’ai un « max » à 200. Je savais que je n’étais pas grillé.

Quels enseignement tirez-vous de vos 3h38’45’’ ?
Je sais que je suis capable d’aller très vite sans avoir vraiment fait de travail spécifique. Je peux aller beaucoup plus vite. Ce 50 km peut m’aider dans ma stratégie de course en grands championnats, où il faut finir très fort.

Quel est votre programme dans les semaines qui viennent ?
Je pars en avril à Ifrane, au Maroc. J’en avais marre de faire 11 heures d’avion pour aller en Afrique du Sud. En plus, c’est là-bas que j’avais attrapé une mononucléose l’an dernier. Là, il n’y aura pas de décalage horaire. Et j’avais envie de découvrir un nouveau lieu. D’autres marcheurs seront présents : Cédric Houssaye, Antonin Boyez, Damien Molmy, Eddy Rozé. Et il y aura également les demi-fondeurs du groupe d’Alain Lignier.

Puis viendra la Coupe d’Europe de marche à Metz, le 24 mai, sur 20 km pour vous…
Je veux aller y chercher les minima pour les Mondiaux et un gros chrono.  C’est le premier grand objectif de la saison. Tous les meilleurs mondiaux seront là. C’est bien que la France accueille une compétition internationale de marche. J’espère qu’il y aura du monde. Pour la génération montante tricolore, c’est également une bonne chose. A nous de bien y figurer. Six jours après Metz, je serai à Cracovie chez Robert Korzienowski pour un 10 km. Six jours, c’est également le temps qu’il y a entre le 20 km et le 50 km des Mondiaux de Berlin. On va faire une semaine type de récupération dans la perspective de cette compétition.

Pourquoi cette volonté de doubler 20 km et 50 km lors des Championnats du monde ?
C’est un beau challenge. Tant pour le coach au niveau de l’entraînement que pour moi lors de la compétition. J’ai retrouvé le plaisir que j’avais peut-être un peu perdu à un moment. C’est le moment d’essayer ce pari. Je vais partir pour participer à ces deux courses avec la volonté de donner à chaque fois le meilleur de moi-même.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer

Retrouvez la biographie de Yohann en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/09 >  
04/09 >  
20/08 > (3)
16/08 >  
14/08 > (2)
02/08 >  
31/07 > (3)
18/06 > (3)
05/06 >  
22/05 >  
le reste de l'actualité
22/09 >  
21/09 >  
20/09 > (1)
20/09 >  
20/09 >  
19/09 >  
19/09 > (1)
18/09 >  
17/09 >  
16/09 >  
15/09 >  
13/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
09/09 >  
06/09 > (2)
05/09 > (2)
04/09 >  
02/09 >  
30/08 >  
29/08 > (2)
28/08 > (1)
28/08 >  
28/08 >  
27/08 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS