MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mehdi Baala : « Une médaille olympique soulage toutes les douleurs »
Commentez cette actualité
Mehdi Baala : « Une médaille olympique soulage toutes les douleurs »

En stage au Kenya avec Bouabdellah Tahri, c’est par Jean-Michel Dirringer, son entraîneur resté en France, que Mehdi Baala a appris la disqualification officielle du Bahreïnien Rashid Ramzi des Jeux olympiques de Pékin. Ce dernier, premier du 1500 m, a depuis été rattrapé par un contrôle positif à l’EPO-CERA. Le demi-fondeur français passe donc de la quatrième à la troisième place et décroche sa première médaille olympique. Le feuilleton n’est peut-être pas encore terminé puisque le Bahreïnien a encore la possibilité de faire appel devant le Tribunal Arbitral du Sport. Mais le sociétaire du Lille Métropole Athlétisme ne boude pas son plaisir. Heureux de réaliser un rêve de gosse, il aborde la saison à venir avec encore plus de motivation. Et confie qu’il abordera les Jeux de Londres en 2012 sans pression. Interview.

Athle.com : Mehdi, comment avez-vous régi en apprenant la disqualification officielle de Rashid Ramzi, qui vous offre du même coup la médaille de bronze olympique à Pékin ?
Mehdi Baala : Je l’ai appris par mon coach, Jean-Michel Dirringer. Je ne m’attendais pas trop à ce que ça arrive à ce moment-là. On m’avait plutôt parlé de fin décembre. Là, je suis très loin de la France. C’est un peu bizarre. Mais ça fait toujours plaisir. Etre en stage, loin de chez moi, c’est ma vie. Et, quelque part, ça me permet d’échapper à tout l’engouement médiatique. Ce n’est pas plus mal. Ça me motive encore plus alors qu’ici, au Kenya, l’entraînement est très dur.

Quel sentiment prédomine plus d’un an après cette finale olympique ?
Je ne vais pas le cacher, je ressens forcément de l’amertume. Il y a énormément de choses dont j’ai été privé. La joie du podium bien sûr ainsi que toutes les retombées de cette médaille de bronze et  les meetings auxquels j’aurais pu participer après Pékin. Mais une médaille olympique soulage toutes les douleurs.

Que représente un podium aux J.O pour un athlète de haut niveau ?
Ça n’a rien à voir avec un championnat du Monde. Les Jeux olympiques, c’est ce qui te fait rêver quand tu es un petit garçon. J’ai commencé à courir en les regardant. Mon premier objectif, ça a été d’y aller. Puis mes ambitions ont grandi. Mais le podium m’avait toujours échappé. Je termine quatrième à Sydney. Puis je suis victime d’une blessure à Athènes. 2012 me semblait loin, surtout à mon âge. Mais je compte bien y briller, surtout que j’aurai moins de pression maintenant. J’ai atteint l’objectif de ma carrière. La boucle est bouclée.

Comment vivez-vous ces contrôles positifs a posteriori, qui chamboulent les classements parfois plusieurs années après la compétition ?
Il y a forcément un peu de colère par rapport aux tricheurs. Mais ça montre les avancées de la lutte antidopage. Ça va faire peur à ceux qui veulent se doper. Ils pourront passer à travers les mailles du filet au début mais ils risqueront de se faire prendre pendant, je crois, huit années. Je pense que ça va également motiver les jeunes, souvent dégoûtés par la triche. Ils vont pouvoir voir les choses d’une autre manière.

Pour finir, un mot sur votre stage au Kenya en compagnie de Bouabdellah Tahri ?
Ça se passe bien. On a de bonnes conditions météo. Ici, c’est la guerre tous les jours. Les parcours de footings sont vachement plus vallonnés qu’en France et nous sommes en altitude, à plus de 2400 m. C’est extraordinaire. Tous les jours, il y a des mecs qui courent dans tous les sens. La première journée, on a dû croiser 250 athlètes. Ça m’a choqué. Pour l’instant, je fais mes séances seuls. J’ai participé à quelques footings avec les Kényans. Bob, lui, est avec eux. J’ai repris l’entraînement il y a peu de temps. Et on va enchaîner avec un stage en Ethiopie. Je commence tranquille. Je ne veux pas me griller.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer    

Retrouvez la biographie de Mehdi en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
04/10 >  
23/09 >  
18/05 >  
13/05 >  
29/04 >  
20/04 >  
06/04 >  
30/03 >  
26/03 > (5)
16/03 > (1)
le reste de l'actualité
30/11 >  
30/11 >  
29/11 >  
26/11 >  
24/11 >  
23/11 >  
23/11 >  
22/11 >  
19/11 > (1)
19/11 >  
16/11 > (1)
14/11 > (1)
13/11 >  
12/11 > (1)
11/11 >  
10/11 > (1)
10/11 >  
09/11 >  
08/11 >  
07/11 >  
03/11 > (1)
03/11 >  
02/11 >  
02/11 >  
29/10 >  
rechercher
Fil
Info
24/08 (16h55)
Poste à pouvoir à l’Union Sportive Vendômoise Athlétisme
24/08 (11h24)
L’US Colomiers recherche un entraîneur Sprint, Sauts, Lancers
17/08 (10h15)
Retrouvez les nouvelles mesures sanitaires pour la rentrée dans la circulaire n° 39 du 12 août 2021
01/08 (00h00)
L'Agenda d'Août 2021 ...
27/07 (14h28)
Athlétisme Magazine n°592 (été 2021), disponible dès à présent au numéro !
12345
Défi
Perf
Gros
Plans
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS