MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d'Europe de Cross à Dublin : Sacrés espoirs !
Commentez cette actualité
Championnats d'Europe de Cross à Dublin : Sacrés espoirs !

Privée de médailles chez les seniors, l’équipe de France s’est en partie consolée grâce à ses jeunes. Les espoirs hommes, emmenés par Nouredine Smail et Hassan Chahdi, en or et en argent, ont réalisé une vraie démonstration de force lors de ces Championnats d’Europe de cross organisés dans le bourbier de Santry Park (Dublin). Ils sont bien sûr vainqueurs par équipes. Motif d’espoir pour l’avenir : les juniors hommes et les espoirs femmes sont également sur le podium. Avec cinq médailles dont deux titres, la France termine deuxième au classement par pays derrière une Grande-Bretagne souveraine.

Si vous  êtes un jour de passage à Dublin, n’hésitez pas à faire un petit détour à l’hôtel Clarion, chambre 244. D’accord, la vue imprenable sur l’aéroport de la capitale irlandaise n’est pas forcément un régal pour les yeux. Mais vous pourrez dire que vous avez mis les pieds dans la demeure du champion d’Europe espoirs 2009 et de son dauphin, à savoir Nouredine Smail et Hassan Chahdi. Ces deux jeunes hommes sont en effet inséparables en ce moment. A l’hôtel donc. Mais aussi sur les podiums. Ils sont pourtant si différents. Le premier, au gabarit élancé, était connu pour ses exploits sur les pistes mais aussi pour son mental parfois friable dans les labours. Le second, au physique plus ramassé, ne lâche jamais rien et serre les dents avec un art consommé de la souffrance. Mais, au bout d’un petit peu plus de deux kilomètres de course, ce sont bien eux qui se sont retrouvé en tête de course. Avec, à leur côté, un coureur belge d’origine éthiopienne répondant au célèbre nom de Bekele. Hassan Chahdi, comme souvent, avait décidé de prendre la course en mains très vite. Pour seulement relancer le rythme du peloton de tête. Mais comme un trou se creusait rapidement avec la majeure partie du peloton, le jeune Français, 3e chez les juniors l’an dernier, préférait insister. Et très vite, le trio de tête pouvait se disputer les places sur le podium sans trop se retourner. Yeshetela Bekele tentait bien à de nombreuses reprises de décrocher ses deux compagnons de route. Mais sans succès. A un peu moins d’un kilomètre de l’arrivée, Nouredine Smaïl, d’une insolente facilité tout au long de la course, choisissait alors d’attaquer et creusait immédiatement et tout en relâchement un large écart. Il pouvait savourer sa victoire dans la dernière ligne droite, le doigt brandi vers le ciel. Hassan Chahdi faisait un superbe médaillé d’argent pendant que l’athlète d’Outre-quiévrain complétait le podium, privant ainsi les Tricolores d’un incroyable triplé, Florian Carvalho ayant été cherché avec courage la quatrième place sur un parcours pas forcément adapté à ses qualités de pistard. Pas besoin de laisser planer le suspens, la victoire par équipes ne pouvait bien sûr pas échapper aux Tricolores, malgré la défaillance de Yoann Kowal dans les derniers hectomètres, pris de violentes douleurs au niveau du ventre. Le quatrième homme de l’équipe ? Mathieu Le Stum, bon vingt-quatrième.

Si la victoire des espoirs hommes par équipes était sinon attendue, du moins espérée, un podium de leurs homologues féminines avait plus des allures de doux rêve. Et pour cause, depuis la création des Championnats d’Europe de cross en 1994, jamais les femmes n’avaient réussi à décrocher une médaille en dehors de la catégorie senior. Mais Claire Navez, 14e et première Française, et ses coéquipières, ont parfaitement géré leur course au contraire d’autres nations qui, à l’image des Irlandaises, se sont grillées en prenant un départ trop rapide.   La troisième place disponible sur la boite aux côtés de Britanniques et de Russes intouchables, les Bleues ont su aller la chercher en remontant progressivement au fil des tours sur un circuit boueux mais assez plat. Claire Navez est la seule à figurer dans le top 20. Mais, derrière, le tir groupé est de qualité avec Louise Ghesquière (21e), Patricia Laubertie (22e) et Laura Miclo (28e). Un précieux résultat pour cette dernière puisque l’Allemagne et la France, égalité au classement avec 85 points, ont dû être départagées avec la place de la quatrième de l’équipe (Miclo 28e contre Aehling 33e).

Egalement sur le podium, pour ce qui est désormais une très bonne habitude, les juniors hommes décrochent l’argent avec deux athlètes dans le top 10 (Bryan Cantero 8e et Abdelatif Hadjam 9e puis l’on retrouve Tanguy Pépiot à la 16e place et Colin Guillard à la 25e). Les juniors femmes ont été tout près de les imiter dans le sillage d’une très bonne Laetitia Meunier (15e). Mais elles ont finalement échoué au pied du podium, ce qui constitue tout de même le meilleur résultat obtenu dans cette catégorie depuis la création des Championnats d’Europe de cross.

Déception pour les seniors

La déception est finalement venue des seniors qui n’ont, eux, pas ramené de médailles à la maison. Une première chez les hommes depuis... 1998. Ces derniers nourrissaient pourtant de légitimes espoirs de podium, voire de titre. Mais la chute après seulement quelques dizaines de mètres du malheureux Mokhtar Benhari, un des hommes de bases du camp français, a fait très mal. Longtemps accrochés à la troisième place, les Bleus ont finalement cédé sur le fil face à l’Italie. Driss El Himer, toujours très fiable, termine 11e et premier Français. Badre Dine Zioini et Denis Mayaud,  auteurs tous d’eux d’une course très solide, se classent respectivement 16e et 17e alors qu’Abdelatif Meftah doit se contenter de la 23e place. Chez les femmes, il n’y a pas eu de miracle. En l’absence des trois premières des derniers Championnats de France de cross et de Sophie Duarte, vainqueur du cross Sud-Ouest il y a peu, les Tricolores terminent sixièmes par équipes et assez loin de la tête. Saadia Bourgailh-Haddioui, qui n’a repris l’entraînement qu’il y a deux mois après plusieurs blessures, se classe vingt-quatrième, Fatima Yvelain trentième, Christine Bardelle trente-septième et Laurane Picoche trente-neuvième.

Au final, la France termine deuxième au classement des médailles avec cinq podiums dont deux titres. Devant l’Espagne mais derrière la Grande-Bretagne, passée tout près du doublé chez les seniors, la catégorie reine, avec la victoire de Yelling chez les femmes et la deuxième place de Mo Farah chez les hommes. Aux Bleuets de prendre la relève dans les années qui viennent…

Florian Gaudin-Winer à Dublin pour athle.com

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici
Toutes les réactions en cliquant ici

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/06 >  
12/06 >  
11/06 >  
11/06 >  
10/06 >  
10/06 >  
09/06 >  
09/06 >  
08/06 >  
08/06 >  
le reste de l'actualité
14/06 >  
14/06 > (1)
14/06 >  
03/06 > (6)
02/06 >  
01/06 > (1)
01/06 >  
31/05 > (2)
30/05 > (3)
30/05 >  
29/05 >  
29/05 >  
29/05 >  
28/05 >  
27/05 > (2)
25/05 > (1)
25/05 >  
24/05 > (1)
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
21/05 > (1)
20/05 >  
19/05 > (2)
18/05 > (6)
rechercher
Compétitions en direct (16)
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS