MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite en salle à Bercy : Djhone efface Diagana
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite en salle à Bercy : Djhone efface Diagana

Leslie Djhone a réussi l’exploit de ces Championnats de France Elite, qui resteront comme un grand cru par la densité des performances de niveau mondial réalisées. En 45’’85, le spécialiste du tour de piste a effacé les 46’’02 de Stéphane Diagana, un record vieux de dix-huit ans et déjà établi dans ce magnifique écrin qu’est le Palais Omnisports de Paris Bercy. Les tauliers Doucouré, Lavillenie et Lemaitre l’ont aussi emporté. La surprise du jour, elle, est venue de Colomba Fofana, vainqueur au triple saut avec 17,16 m. Récit.

En 1992, un jeune homme de 23 ans s’emparait du record de France en salle du 400 m à Bercy en 46’’02 et explosait au plus haut niveau. Il s’appelait Stéphane Diagana et faisait figure de grand espoir du 400 m haies français. Dix-huit ans plus tard, Leslie Djhone, du haut de ses 29 ans, n’en est plus à l’heure de l’éclosion. Mais, en signant un superbe 45’’85, il a brillé à son tour sur l’anneau du Palais Omnisports en effaçant des tablettes le recordman d’Europe du « 4h ». La course du coureur du Lagardère Paris Racing, seul contre le chronomètre, fut magnifique. Trois cents premiers mètres impressionnants, dans son style puissant mais avec une fluidité et une fréquence qu’on ne lui avait jamais connues. Puis un dernier demi-tour forcément plus difficile, en l’absence d’opposition (mais il faut tout de même signaler la belle deuxième place de ex-partenaire d’entraînement Nicolas Fillon en 46’’89), mais terminé au courage. Le quarter miler avait échoué à seulement dix centièmes du record de France indoor à Metz, il y a deux semaines. Lui qui n’est pas un spécialiste de la salle, handicapé par ses grands compas, peut désormais se tourner avec sérénité vers le 300 m du meeting de Liévin vendredi prochain. Il ne sera pas au Qatar dans quinze jours à l’occasion des Mondiaux. Mais, sur sa route vers le titre continental à Barcelone et le record d’Europe en plein air de l’Allemand Thomas Schönlebe, tous les voyants sont au vert.
Un autre athlète titré à Bercy fera l’impasse sur Doha. Il s’agit du sprinteur prodige Christophe Lemaitre. Tout frais recordman de France espoir du 60 m après ses 6’’55 à Aubière, l’Aixois a confirmé chez les grands son statut de patron du sprint français en dominant Ronald Pognon (ES Montgeron) avec une belle maitrise. En 6’’56, il a devancé de cinq centièmes son aîné et prouvé, s’il en était besoin, qu’il sait répondre présent lors des grands rendez-vous.

Renaud Lavillenie, lui, sera au Qatar. Et pas pour amuser la galerie. Le Clermontois a enfin vaincu le signe indien et sa bête noire lors des Championnats de France, Romain Mesnil, en franchissant 5,85 m. Un résultat qui le place à la deuxième place des bilans mondiaux de l’hiver derrière l’Australien Steve Hooker. Mais que ce fut dur. Le recordman de France du saut à la perche a en effet frisé la correctionnelle, en effaçant seulement au troisième essai une barre à 5,70 m, malgré un saut un peu désaxé sur la droite. Une performance qui lui permet de s’emparer de son premier titre national chez les seniors devant Jérôme Clavier et Damiel Dossevi, tous les deux bloqués à 5,60 m, Romain Mesnil se contentant de la quatrième place avec 5,50 m. Lavillenie s’est ensuite attaqué à trois reprises à à une barre à 6,01 m. Mais sans succès, malgré le soutien des plus de 6000 spectateurs de Bercy.

Un triple suspens

A cet instant, le POPB était en fusion. Car, pendant que le médaillé de bronze des Mondiaux de Berlin attendait en bout de piste d’élan, les triples sauteurs offraient un spectacle plein de suspens. A l’attaque du sixième et fatidique dernier essai, Benjamin Compaoré occupait d’un rien la tête avec 16,93 m, devant quatre athlètes à moins de vingt centimètres de lui. Mais Teddy Tamgho lâchait enfin les chevaux pour atterrir à 17,01 m. Torse nu et hurlant, sous les yeux de sa famille et de ses proches, le Montreuillois s’imaginait sans doute déjà la médaille d’or autour du cou. C’était sans compter sur la ténacité de Colomba Fofana. Pour être franc, on l’avait un peu oublié, l’athlète de l’AC Paris-Joinville, présent au plus haut niveau depuis de nombreuses années mais un peu dans l’ombre de la nouvelle génération. Avec un monstrueux cloche-pied et un triple saut à 17,16 m, l’immortel « Fouf » s’est rappelé au bon souvenir de tous les passionnés et a rempli les modalités de sélection pour les Championnats du Monde de Doha.

Sur 60 m haies hommes, c’est aussi un « ancien » qui l’a emporté. Ladji Doucouré savait qu’il devrait se dépasser pour repousser les assauts de Garfield Darien (EA Chambéry) ou encore du junior Pascal Martinot-Lagarde (Neuilly-Plaisance Sport). En 7’’58, sa meilleure performance de l’hiver, il a devancé un Darien accrocheur de quatre centièmes.

La densité de performances n’était pas aussi impressionnante chez les femmes. Mais il faut souligner l’excellent pentathlon d’Antoinette Nana Djimou Ida. La sociétaire du CA Montreuil 93 a échoué à seulement onze points du record de France de Marie Collonvillé avec 4633 points. Sans des crampes, qui l’ont notamment obligée à lancer le poids sans élan, elle aurait peut-être pu faire tomber la marque de l’Amiénoise. Son 800 m restera en tout cas comme un des grands moments de ces Championnats de France Elite. Partie comme une balle, elle explosait dès la mi-course pour finalement couper la ligne d’arrivée en 2’23’’72. Cruel. Invitée par l’IAAF, la protégée de Sébastien Levicq visera un podium aux Mondiaux. Elle devrait être accompagnée dans l’avion par Myriam Soumaré (AA Pays de France 95), vainqueur au millième près sur 60 m en 7’’21 devant Véronique Mang (Entente Franconville Cesame Val d’Oise). Minima FFA également pour Virginie Michanol, belle vainqueur du 400 m en 52’’90 pour sa deuxième compétition de l’hiver. Toujours sur l’anneau mais sur 800 m, Kevin Hautcoeur (AC La Roche-sur-Yon) a fait belle impression en menant de bout en bout la finale pour l’emporter en 1’48’’61. Enfin, coup de chapeau à deux petits jeunes, Sokhna Gallé (Dreux AC) et Samir Dahmani (Martigues Sport Athlétisme). Ils ne se sont pas imposés mais ont tous deux battu le record de France de leur catégorie. La première nommée, frêle cadette première année, a signé un épatant 13,27 m au triple saut et obtenu la troisième place, dans un concours remporté par Térésa Nzola Meso Ba (Entente Sud Lyonnais) avec 13,93 m. Quant à Samir Dahmani, il a battu son deuxième record de France junior en deux jours en prenant la deuxième place du 800 m en 1’49’’13. A un an des Championnats d’Europe en salle de Bercy et à un peu plus de deux ans des Jeux olympiques de Londres, le public du POPB a peut-être découvert les futurs grands de l’athlétisme français…

A Bercy, Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Vous pourrez retrouver tous les résultats en live dans la colonne de droite, ou consulter tous les résultats épreuve par épreuve, en cliquant ici

Les résultats complets sont en ligne ici

Revivez les meilleurs moments sur athletv.com en cliquant ici

Pour voir quelques photos de la deuxième journée de l'événement, cliquez ici

Ils ont dit :

Ladji Doucouré (Athlé 91), champion de France du 60 m haies en 7’’58 : « Je suis content de mon temps. J’ai fait deux courses rapides. Mais il me manque un dixième pour aller titiller les meilleurs à Doha. Il y avait de la concurrence aujourd’hui. C’est bien, ça n’a pas toujours été comme ça. Il me manque encore quelque chose. J’ai dû mal dans la mise en action. C’est bien que Garfield Darien soit du voyage à Doha. J’espère qu’on sera trois à aller à Barcelone cet été pour le 110 m haies des Championnats d’Europe. »

Virginie Michanol (ECLA Albi), championne de France du 400 m en 52’’90 : « C’est un bon week-end. Je ne suis pas étonnée de mon chrono car j’ai beaucoup travaillé. Mais je restais sur un mois d’arrêt. Je me suis fait une fissure au pied et je n’ai repris en compétition qu’aux Championnats d’Ile-de-France à Eaubonne.  J’ai couru toute seule. Il ne fallait pas que j’attende la concurrence. J’avais en tête de passer très vite au 300 m. Je commence en fait maintenant ma saison. Je vais monter en puissance. La finale à Doha, j’y crois. C’est mon premier titre national et je ne m’étais jamais qualifiée en individuel."

Kevin Hautcoeur (AC La Roche-sur-Yon), champion de France du 800 m en 1’48’’61 : « Je suis content. Avant la course, j’avais dit à mon entraîneur Bruno Gajer que j’allais partir devant. Ça a été une stratégie payante. C’est rare que j’exprime ma joie comme ça. La dernière fois, c’était lors de mon titre de champion d’Europe espoir. La sélection pour Doha tombera demain. Si je suis pris, je donnerai  tout pour passer chaque tour. »

Samir Dahmani (Martigues Sport Athlétisme), vice-champion de France du 800 m en 1’49’’13 et nouveau recordman de France junior : « Comme je suis junior, j’ai couru cet hiver en salle pour acquérir de l’expérience. Je suis content. Je n’avais rien à perdre en venant ici. L’objectif était le record de France junior. Cet été, je viserai les Mondiaux juniors de Moncton et les Championnats d’Europe de Barcelone. »

Nadir El Fassi (Montpellier Agglo Athlétic), champion de France de l’heptathlon avec 5883 points : « Au départ, on espérait tous jouer la qualification pour les Mondiaux de Doha. Mais quand j’ai appris que la qualification s’arrêtait au 22 février, j’ai décidé de me concentrer sur le titre. J’ai fait une bonne perche, les autres ont été moyens. C’est là que s’est joué le titre. »

Térésa Nzola Meso Ba (Entente Sud Lyonnais), championne de France du triple saut avec 13,93 m : « Je suis satisfaite de mon concours. Je bats ma meilleure marque de la saison alors que je suis malade. Je ne fais pas les minima pour Doha mais ça n’était pas un objectif cet hiver. Je me focalise vraiment sur cet été et les championnats d’Europe de Barcelone. J’aimerais vraiment y faire quelque chose de bien. Je n’ai pas encore réussi à assimiler tout le travail fait en stage à Cuba. Mais ça devrait payer à un moment ou à un autre. »

Sokhna Gallé (Dreux AC), troisième du triple saut et nouvelle recordwoman de France cadette avec 13,27 m : « Je suis très contente de battre le record de France. Je ne m’attendais pas à le faire dès ma première année cadette. J’ai abordé ce concours comme une compétition habituelle. Je n’étais pas plus stressée que d’habitude mais je ne pensais pas faire une médaille ici pour mes premiers France Elite. La piste rebondissait bien, le public m’encourageait… Maintenant, je vais me concentrer sur le match Juniors la semaine prochaine puis j’espère me requalifier pour les championnats de France Elite cet été. »

Christine Guinaudeau (Amiens UC), championne de France du 3000 m marche en 13’05’’63 : « J’étais venue ici pour conserver mon titre mais aussi pour faire un chrono. Je bats mon record personnel mais si Sylwia Korzeniowska ne se fait pas disqualifié, je pense que j’aurais pu passer sous les 13 minutes. Je l’avais en point de mire et elle m’aidait à ne pas perdre le fil. J’avais de bonnes sensations ces dernières semaines à l’entraînement et je suis contente que cela se concrétise en compétition. C’est de bon augure pour la suite de la saison. Prochain objectif pour moi les championnats de France de 20 km le 21 mars. Et cet été, je ferai tout pour réaliser les minimas pour aller aux championnats d’Europe. »

Leslie Djhone (Lagardère Paris Racing), champion de France et nouveau recordman de France du 400 m en 45’’85 : « Pari tenu ! C’est une vraie satisfaction de battre ce record de France. Dix-huit ans après, dans la même salle, je bats le record de Stéphane Diagana. Mais il me reste encore beaucoup de chemin pour faire aussi bien que lui par la suite. Ma course est propre. Je la lance fort alors que ça n’est pas trop mon habitude. Mais il y avait une super ambiance. Les filles lors de leur finale avaient bien chauffé la salle et le public a vraiment été génial. C’est encourageant pour cet été. Je m’étais dit que si je n’étais pas capable de battre ce record de France, ça allait être impossible de battre le record d’Europe cet été. Je participerai au 300 m au meeting de Liévin la semaine prochaine mais mon principal objectif, c’est Barcelone. »

Linda Marguet (Doubs Sud Athlétisme), championne de France du 800 m en 2’04’’54 : « Je suis contente de gagner ce titre de championne de France mais un peu déçue car j’aurais aimé faire les minima IAAF pour aller à Doha. Je me suis sentie bien tout au long de ma course et ça a été un vrai plaisir de courir à Bercy. Le public est génial et j’espère revenir courir dans cette salle l’année prochaine pour les championnats d’Europe. »

Mélanie Melfort (Alsace Nord Athlétisme), championne de France du saut en hauteur avec 1,90 m : « Pour moi c’est un bon concours, sans plus. Je ne fais pas une performance extraordinaire. J’aurais aimé battre le record de France ici. La suite de la saison, ce sera Liévin et peut-être Doha. Mais je me concentre surtout sur l’été. Il faut que je sois à mon meilleur niveau pour les championnats d’Europe.»

Myriam Soumaré (AA Pays de France Athlé 95), championne de France du 60 m en 7’’21 : « Mon départ est moins bon qu’en série mais j’enchaîne bien sur mes premiers appuis. Je suis heureuse aujourd’hui. C’est mon premier titre en salle. Je confirme ma bonne saison hivernale. Maintenant, mon objectif c’est Doha dans quinze jours. Je suis vraiment motivée pour faire mes preuves au niveau international et faire un peu plus descendre mon chrono. »

Christophe Lemaitre (AS Aix-les-Bains), champion de France du 60 m en 6’’56 : « J’ai vraiment tout donné pour remporter mon premier titre en salle. Je m’attendais à faire un bon chrono après ma performance des Frances Jeunes et je savais qu’il faudrait que je sois au mieux pour remporter ce titre. Mon départ en finale est meilleur qu’en série même si je ne sors pas des blocks parmi les premiers. Ensuite, je reviens bien. Le meeting de Liévin sera ma dernière compétition de la saison et j’aurai à cœur de faire un bon chrono là-bas aussi pour clôturer ma saison hivernale en beauté. Ensuite, je me concentrerai sur l’été. J’ai encore des choses à améliorer, notamment au niveau de ma mise en action. »

Antoinette Nana Djimou Ida (CA Montreuil 93), championne de France du pentathlon avec 4633 points : «  J’avais bien commencé ce matin en battant mon record sur 60 m haies puis à la hauteur. Par la suite, j’ai eu des crampes. J’ai lancé le poids sans élan et je fais quand même 13,78 m… En longueur, j’avais peur de trop m’engager à cause de ces crampes et je sors un saut à 6,43 m. Je bats mon record personnel dans des conditions pas évidentes. Je suis donc satisfaite. J’échoue à onze points du record de France mais ça n’est que partie remise. Il me reste Doha pour le battre. »

Colomba Fofana (AC Paris-Joinville), champion de France du triple saut avec 17,16 m : « Ce saut à 17,16 m au dernier essai, je le sors avec le cœur, la rage. J’ai mis du temps à trouver le bon rythme pour aller loin sur cette piste. Et, au dernier essai, je me suis dit qu’il était temps de me concentrer et de sortir un saut propre. Le public m’a aussi beaucoup poussé. Cette année, j’ai effectué une bonne préparation contrairement à l’an passé. J’ai cru en moi. Je n’avais pas pour ambition d’aller à Doha, je ne sais pas si je participerai à ces Championnats du Monde. Mon véritable objectif, c’est Barcelone. »

Teddy Tamgho (CA Montreuil 93), vice-champion de France du triple saut avec 17,01 m : « J’ai ressenti une légère contracture au dos à l’échauffement. Je ne me suis pas trop engagé sur les trois premiers essais puis je me suis dit qu’il fallait que je serre les dents pour défendre mon titre. Je sors 17,01 m au dernier essai, ça n’est pas trop mal, je prends la tête provisoire du concours et puis Colomba Fofana fait mieux ensuite. C’est la loi du dernier essai. »

Renaud Lavillenie (Clermont Athlétisme Auvergne), champion de France du saut à la perche avec 5,85 m : « Je gagne enfin ce titre de champion de France. J’ai réussi à vaincre ma « bête noire » même si mon début de concours n’a pas été très bon. Je rate des essais bêtement, ce qui aurait pu me coûter cher lors d’une grosse échéance. Je me fais une belle frayeur à 5,70 m en ne passant qu’au troisième essai. Ma perche était trop souple. Mais quand j’ai franchi cette barre, j’ai su que j’étais champion de France et je me suis libéré totalement pour la suite. Je passe 5,85 au premier essai avec un super saut. Ensuite, à 6,01 m, je prends une perche plus dure mais ma course d’élan est moins bonne. Je n’ai pas assez de vitesse même si je fais quand même deux belles tentatives à cette hauteur. Aujourd’hui, j’ai ressenti mes meilleures sensations de l’hiver. Mon objectif maintenant va être de maintenir cet état de forme jusqu’à Doha. Je participerai avant à deux meetings lors desquels j’aimerais être régulier aux alentours de 5,80 m. »

Propos recueillis par Sarah Duverger et Florian Gaudin-Winer pour athle.com

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
20/05 >  
04/05 >  
28/04 >  
14/04 >  
07/04 >  
26/03 >  
25/03 >  
17/03 >  
10/03 > (3)
09/03 > (1)
le reste de l'actualité
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
21/05 > (1)
19/05 > (2)
18/05 > (6)
18/05 >  
17/05 > (2)
17/05 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
16/05 > (1)
16/05 > (1)
15/05 >  
15/05 >  
14/05 >  
14/05 >  
13/05 >  
13/05 >  
12/05 > (4)
12/05 >  
10/05 >  
09/05 >  
07/05 >  
06/05 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS