MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Romain Barras : « Ça flatte l’ego »
Commentez cette actualité
Romain Barras : « Ça flatte l’ego »

Romain Barras a les jambes lourdes en ce lundi 31 mai. Et on le comprend puisque il sort d’un décathlon homérique ce week-end. En transit à Paris en compagnie de Nadir El Fassi avant de s’envoler pour Montpellier, le Français s’est confié sur ses deux jours de compétition à Götzis, la mecque des épreuves combinées. Le plus grand meeting pour le décathlon et l’heptathlon, qui réunit chaque année un plateau digne des Mondiaux. En Autriche, l’élève de Jean-Yves Cochand ne s’est pas imposé. Mais il a frappé un grand coup en terminant à la deuxième place avec 8297 points, devancé seulement par l’Américain Bryan Clay (8483 points). Malgré des conditions apocalyptiques lors de la deuxième journée, il s’est approché de son record personnel (8406 points) et a surtout réalisé les minima pour les Championnats d’Europe de Barcelone. Mais pas question pour Romain d’en tirer des conclusions trop hâtives. L’Espagne, ça sera une autre histoire. Interview.

Athle.com : Romain, comment vous sentez-vous au lendemain de votre deuxième place lors du décathlon de Götzis, une épreuve mythique ?
Romain Barras : Je savoure la satisfaction d’avoir terminé deuxième. Si on m’avait dit que je finirais un jour dans ma vie à cette place là-bas, j’aurais signé tout de suite. Il y avait un gros plateau même s’il y avait quelques absents. Mais ma satisfaction est vachement minorée par ma deuxième journée et par mes 8297 points. Je voulais réaliser un total autour de 8300 – 8400 points. Et après la deuxième journée, 8450 points me semblait même accessible si je ne me trouais pas. Ce qui me manque dans ma carrière, c’est un podium et un gros total. Cette compétition a mis en lumière quelques points faibles : la longueur, le disque, le javelot et le 1500 m.

Il y a tout de même de nombreux points positifs…
Bien sûr. A commencer par cette deuxième place. J’ai eu la chance de ne terminer qu’à environ 150 points de Bryan Clay. Ça n’est rien. Juste sur le 100 m, la première épreuve, il me met 200 points dans la vue. Je termine devant des « gros » et je ne suis pas très loin du champion olympique. Ça flatte l’ego. Et le regard et l’estime de ses pairs, ça fait plaisir.

Vous avez brillé malgré des conditions climatiques très difficiles. Vous aimez ça ?
Non. Au contraire, je déteste le froid, la pluie et le vent. Je préfère la chaleur et le soleil. Lors de la première journée, il faisait un peu chaud. Mais lors de la deuxième, je grelottais au moment du concours de disque. Il faisait froid tout le temps. Je n’ai pas su gérer cette température très basse. Quand je me suis réveillé dimanche matin, il pleuvait. Il y avait du vent de face sur les haies. On n’a pas eu de bol. Le 1500 m a été la seule épreuve sans pluie. Des étrangers m’ont dit qu’ils avaient vécu un vrai enfer.

Ce qui ne vous a pas empêché de franchir 5 m à la perche…
J’ai sauté de manière intelligente en commençant assez haut, à 4,60 m. Et j’ai pu sauter dans de bonnes conditions. Je savais qu’en réussissant un saut propre, je pouvais passer aussi bien 4,40 m que 4,60 m. Après les haies et le disque, je me suis dit qu’il allait falloir avant tout faire les minima pour Barcelone et donc éviter le zéro à la perche.

Autre très belle performance, votre record personnel au lancer du poids…
Ces 16,19 m, c’est mon gros point fort du week-end. C’est un jet presque parfait par rapport à mes capacités techniques et physiques. Avant, quand je voyais un lanceur à plus de 16 m, je trouvais ça monstrueux. Sur 100 m, je cours en 11’’02 avec une course correcte lors de laquelle j’ai concrétisé les sensations de l’entraînement. Mon 400 m en 48’’59 est également bon même si j’espérais descendre sous les 48’’. Mais tout le monde a été un peu en-deçà, les gars en 47’’60 ont par exemple tous couru autour des 48’’10.

Comment expliquer ces difficultés dans les lancers longs que sont le disque et le javelot ?
Je pensais avoir beaucoup progressé dans ces disciplines. J’avais lancé à plus de 46 m au disque à l’entraînement et réaliser 61 m au javelot lors d’un décathlon en une heure. Mais je ne suis pas rentré dans mes lancers. J’étais trop sur le reculoir, pas assez engagé, je ne poussais pas assez sur le pied arrière. C’est quelque chose qu’il va falloir régler. Le 1500 m m’a aussi un peu inquiété puisque je fais 4’31 en donnant tout. J’étais cuit.

Aviez-vous programmé un pic de forme pour cette compétition ?
Au tout début de la saison, on avait dit avec Jean-Yves (Cochand) et Bertrand (Valcin) que je ne préparais pas Götzis. Mais plus ça allait et plus les coaches sentaient qu’il fallait que je sois bien. Faire un décathlon lorsqu’on n’est pas en forme et devoir tout de même aller jusqu’au bout, ça n’est pas marrant. J’ai donc essayé de faire monter le jus avec une sorte de micro-préparation.

Comptez-vous participer à un autre décathlon avant celui des Championnats d’Europe de Barcelone ?
Si j’en fais un, ce sera celui de la Coupe d’Europe d’Epreuves Combinées. Mais rien n’est décidé. Pour l’instant, je ne sais pas trop. C’est un rendez-vous toujours sympa avec les potes. Il y aura notamment Florian Geffrouais (7894 points le 15 mai) qui vivra sa première Coupe d’Europe. J’aimerais bien être là à ses côtés pour le pousser.

Pensez-vous avoir marqué des points dans la perspective des « Europe » ?
Götzis ne m’avance à rien par rapport aux Europe. Les conditions étaient très difficiles. Trois Européens ont fait zéro à la perche. Des Allemands, des Russes et des Suédois étaient absents. Les Championnats d’Europe, ça sera une autre histoire. Un décathlon est toujours un éternel recommencement. Mais c’est vrai que certains de mes concurrents ont pu voir que j’étais bien présent. Les spécialistes des épreuves combinées, ce sont des passionnés. Les étrangers connaissent et suivent tous les résultats.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Retrouvez la biographie de Romain en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
17/04 >  
28/03 >  
13/03 > (3)
04/03 >  
25/01 >  
24/01 >  
02/01 >  
11/12 > (1)
06/12 >  
01/12 >  
le reste de l'actualité
21/07 >  
21/07 >  
20/07 > (1)
20/07 >  
19/07 >  
19/07 >  
19/07 > (2)
18/07 >  
18/07 >  
17/07 > (1)
16/07 >  
15/07 > (3)
12/07 >  
12/07 >  
12/07 > (1)
12/07 >  
11/07 > (1)
10/07 >  
09/07 > (1)
09/07 >  
09/07 > (10)
08/07 >  
07/07 >  
07/07 > (10)
07/07 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS