MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
France Elite à Valence : Les lanceurs à l’heure espagnole
Commentez cette actualité
France Elite à Valence : Les lanceurs à l’heure espagnole

Les spécialistes du marteau ont brillé lors de cette première journée des Championnats de France Elite à Valence. Stéphanie Falzon (73,05 m) et Nicolas Figère (77,24 m) se sont imposés avec la manière. Ils ont ainsi validé leur billet pour les Championnats d’Europe de Barcelone. Dans la chaleur étouffante du stade Georges Pompidou, les sprinteurs Christophe Lemaitre et Martial Mbandjock ont, eux, laissé entrevoir de très belles promesses avant la deuxième journée.

Il était 21h42 quand une bonne partie des projecteurs baignant de lumière le stade Georges Pompidou se sont éteints. Manque de chance, Stéphanie Falzon n’avait pas encore effectué sa sixième et dernière tentative au lancer du marteau. Et c’est dans la pénombre que l’athlète de Bruges Sud Médoc Athlétisme s’est présentée dans le cercle. Son engin s’est envolé dans le ciel crépusculaire. Depuis les tribunes, impossible de suivre sa trajectoire. Mais les juges n’ont, eux, pas raté sa chute. Ils ont bien fait. Avec 73,05, la meilleure lanceuse hexagonale de la saison a réalisé la plus belle performance de ce premier jour de compétition. Et validé du même coup son billet pour Barcelone et les Championnats d’Europe de Barcelone, le fil rouge de ces France Elite à Valence.

Même réussite chez les hommes pour Nicolas Figère. Avec un jet à 77,24 m, le lanceur de l’Avia Club Issy-les-Moulineaux a survolé le concours de marteau masculin pour décrocher son premier titre après cinq années de disette.

Du côté de la longueur, Eloyse Lesueur (Saint-Denis Emotion) n’a pas non plus tremblé grâce à un meilleur saut à 6,71 m (+2,5m/s), malgré une teigneuse Eunice Barber (EFS Reims), auteur d’un bond à 6,60 m (+0,1m/s) avec pourtant une planche approximative. Au javelot, c’est Alexia Kogut Kubiak (Nice Côte d’Azur Athlétisme) qui est montée sur plus haute marche du podium, avec 54,76 m. 

Les rois de la ligne droite, eux, n’ont pas eu besoin de finale pour faire parler la poudre. Sur la piste surchauffée du stade Georges Pompidou, ils ont profité de conditions idéales pour affoler les chronos. A commencer par Christophe Lemaitre et Martial Mbandjock, dont le duel sur 100 m est, à coup sûr, un des grands temps forts de ces Championnats de France Elite. Aujourd’hui, c’est le jeune sprinteur de l’AS Aix-les-Bains qui a marqué des points. Vainqueur de sa série en 10’’15 (+1,2m/s), puis de sa demi-finale en 10’’05 par vent nul malgré un départ poussif, il ne s’est pas réservé dans la perspective de la deuxième journée de compétition. Martial Mbandjock, le sociétaire du Lagardère Paris Racing a, lui, préféré en garder un peu plus sous le pied. Ses 10’’19 relâchés dans la seconde demi-finale sont la preuve qu’il est en grande forme. En finale, si le vent n’est pas trop capricieux, le record de France de Ronald Pognon (9’’99) devrait être en grand danger.
Les deux hommes sont depuis bien longtemps débarrassés de l’épée de Damoclès des minima (10’’19) pour Barcelone. Ce n’était pas le cas de Christine Arron, de retour sur les pistes depuis moins d’un mois. Arrivée à Valence avec un temps d’engagement à 11’’39, la multi-médaillée mondiale s’est pleinement rassurée en demi-finale en remportant sa course en 11’’30 (+0,3m/s). Aérienne, l’athlète du Lagardère Paris Racing possède bien sûr encore une immense marge de progression. En finale, elle retrouvera sur sa route Véronique Mang, auteur du meilleur temps des demi-finales en 11’’25 (+0,4m/s). Là aussi, la bagarre vaudra le coup d’œil.

Duarte au courage
La chaleur accablante qui s’est abattue sur Valence, dans un stade où l’ombre était aussi introuvable qu’une bouteille d’eau fraiche, n’est pas l’ennemie des sprinteurs, au contraire. Les demi-fondeuses ont, en revanche, beaucoup souffert sur 3000 m steeple et 5000 m. Avec courage, Sophie Duarte (CA Balma) a tout de même tenté de s’attaquer sur les barrières aux minima pour l’Espagne. Sur les bases des 9’33 requis jusqu’à la mi-course, elle a ensuite logiquement baissé de rythme par la suite pour, au final, s’imposer en 9’52’’07, avec plus de quinze secondes d’avance sur sa suivante. Sur 5000 m, les concurrentes ont préféré adopter une cadence beaucoup plus sage. A l’issue d’une course ultra-tactique, c’est la surprenante Karine Pasquier (Endurance 72) qui l’a emporté en 16’48’’68.
Mais les forçats du jour, ce furent les spécialistes des épreuves combinées. En piste dès le début d’après-midi, ils n’ont terminé leur première journée de compétition qu’un peu avant 21 h. A mi-parcours, Florian Geffrouais (Martigues Sport Athlé) et Franck Logel (Tremblay AC) se livrent un très beau duel au décathlon. Avantage au premier nommé pour l’instant avec 4 111 points, sept petits points devant le Francilien. Chez les filles, Marisa de Aniceto (Stade Sottevillais 76) vire en tête de l'heptathlon, avec 3 573 unités devant Blandine Maisonnier de l’Entente Sud Lyonnais (3 516 pts). Bon courage pour la deuxième journée !

A Valence, Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Vous pouvez retrouver tous les résultats en live épreuve par épreuve dans la colonne de droite, ou tout le programme jour par jour en cliquant ici 

Pour les résultats complets, cliquez ici

Pour voir quelques photos de la première journée, cliquez ici

Ils ont dit :

Fadil Bellaabouss, vainqueur de sa série du 400 m haies en 50’’02 : « Je suis déçu. Je voulais taper les minima dès les séries. Mais j’avais un mauvais couloir, le un. Il y avait de bons mecs dans ma course mais j’ai voulu rester concentré sur moi-même. Au moment où j’ai voulu accélérer, j’ai ressenti une gêne au niveau des adducteurs et à l’ischio. Ça ira mieux demain ! Et, cette fois, j’irai jusqu’à la ligne et même après ! »

Christophe Lemaitre, vainqueur de sa demi-finale du 100 m en 10’’05 : « J’ai voulu tout envoyer dès les demi-finales. 10’’05, c’est un bon chrono mais j’espérais beaucoup mieux. Demain, ce sera un autre contexte avec la finale. Il y aura une vraie confrontation avec Martial (Mbandjock). Aujourd’hui, je me suis senti vraiment bien. Je me suis donné à fond. Je suis très content de ma journée. Potentiellement, j’ai les jambes pour le record de France. Si je prends un bon départ, ça va aller tout seul. »

Sophie Duarte, championne de France du 3000 m steeple en 9'52''07 : « Il fait très chaud, je reviens de Font-Romeu donc il y a 15° d'écart avec ici, ce qui n'était pas évident. Je passe très mal les obstacles quand je suis seule et j'ai donc piétiné. Mais malgré la faible concurrence, j'ai montré que j'étais là. Et on se doit d'être là pour le club. J'ai voulu partir, mais ça n'était pas facile dans la chaleur. Concernant les minima, ils sont très durs chez les filles, et même avec de la concurrence ça aurait été dur avec cette chaleur. J'ai été juste, je n'ai pas été prête quand il l'aurait fallu dans la course aux minima. Il y a toujours des hauts et des bas. Je vais recourir un 3000 m steeple à Liège mardi. »

Christine Arron, vainqueur de sa série du 100 m en 11''37 et de sa demi-finale en 11"30 : « C'est fait, je suis enfin arrivée à faire les minima. On espère toujours que le chrono descende, donc c'est très bien. J'ai un peu gagné en vitesse par rapport à ma dernière course avec Véronique Mang. Je recommence à retrouver mon corps et de vraies sensations, je progresse donc c'est ce qui compte pour moi. Il y a encore une dizaine de jours avant Barcelone, soit 3 ou 4 séances de sprint donc je reste très positive. Si la santé est bonne, c'est juste une question de travail. Ma vitesse va revenir. Lors de ma série, je n'ai pas eu de bonnes sensations, j'ai eu du mal à me mettre en action, et ça a été un peu pareil en demi-finale. J'ai eu les jambes bien lourdes avec la chaleur, même si les conditions n'étaient pas extrêmes non plus. »

Martial Mbandjock, vainqueur de sa série du 100 m en 10''18 et de sa demi-finale en 10''19 : « Ce n'est pas trop mal, aujourd'hui je répète mes gammes et je me suis endormi à cause de la chaleur mais demain je serai à 100%. Je n'ai pas cherché à être très actif en demi-finale, contrairement à la série où j'ai essayé de rentrer davantage dedans, car je ne voulais pas avoir de crampes ou de mauvaises surprises, et garder de l'influx nerveux. Demain, ça sera encore plus dur, mais s'il fait beau et chaud, ça sera possible de passer sous les 10 secondes. La confrontation avec Christophe est saine, il n'y a rien d'acquis avec lui, ça met la pression donc c'est bien. Mais il ne faut pas courir la finale des "Europe" dès maintenant, il ne s'agit que d'une étape importante avant Barcelone. »

Nicolas Figère, champion de France du marteau avec 77,24 m : « Le concours s'est bien passé. J'ai tout fait pour valider mon billet pour Barcelone. Ça faisait 5 ans que je n'avais plus été champion de France, donc l'objectif était vraiment de gagner aujourd'hui. C'est ma troisième compétition de la saison au-delà des 77 m donc c'est encourageant. A Barcelone, l'objectif premier sera de franchir les qualifications, et on verra pour la suite : chaque chose en son temps... »

Karine Pasquier, championne de France du 5000 m en 16'48''68 : « La course ne s'est pas passée comme prévue puisque j'ai gagné (sourire), alors qu'il y avait 5 filles pour le podium. Je m'attendais à ce type de course, avec un passage aux 2 km très lent, puis j'ai accéléré progressivement derrière Samira Mezeghrane. J'ai vu que les filles décrochaient derrière, puis j'ai été surprise de voir que Samira abandonnait, ce qui m'a donné encore plus d'énergie pour ne rien lâcher. Au dernier tour, j'étais encore avec Hélène Guet, mais je suis revenue sur elle au 200 m. Dans ce genre de course, c'est surtout le mental qui fait la différence. Les changements d'allure et la chaleur ont été fatals. C'est une bonne victoire, dans une course relevée, même si les allures ne correspondaient pas à notre niveau. J'étais plutôt outsider donc je suis contente d'être allée au bout de la saison, il s'agit d'une belle résurrection après un hiver où je n'étais vraiment pas bien. »

Eloyse Lesueur, championne de France avec 6,71 m (+ 2,5 m/s) : « J'ai confirmé que j'avais ce type de sauts dans les jambes, c'est maintenant un acquis, même s'il reste beaucoup de choses à travailler. Je suis régulière à ce niveau, en faisant maintenant plus de 6,65 m dans les 3 premiers essais donc ce n'est que du bonheur, d'autant plus que je suis à 7 cm de mon record. C'est de bon augure pour le meeting Areva et Barcelone, donc je pars sereine et confiante. Mais je suis très près de la planche donc j'ai encore un peu de retenue. Quand je sentirai que je pourrai me lâcher, ça pourrait aller loin... Dans ces conditions, il était difficile de se réveiller, mais c'était pareil pour tout le monde. »

Stéphanie Falzon, championne de France du marteau avec 73,05 m : « Ce n'est que du positif car ce concours n'était pas facile : il a duré longtemps, il a fait chaud et on a fini dans un stade presque désert. Je suis très satisfaite de mon dernier essai à 73 m, surtout qu'il n'y avait plus de lumière dans le stade, ce qui m'a peut-être donné un petit coup de fouet en plus... Au troisième essai, j'ai voulu trop me lâcher et je me suis fait mal à l'épaule, j'ai donc failli arrêter. Après, j'ai eu une petite appréhension, c'est pourquoi il y a eu beaucoup de casse sur mes essais. Là, je repars pour un stage avant Barcelone, où j'essaierai de faire ce que j'ai fait tout au long de l'année. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/08 >  
25/07 > (3)
17/07 >  
16/07 >  
15/07 > (3)
10/07 > (1)
09/07 >  
06/07 > (1)
04/07 >  
01/07 >  
le reste de l'actualité
17/08 >  
16/08 >  
16/08 >  
16/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
14/08 >  
14/08 >  
14/08 >  
13/08 >  
12/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
11/08 > (8)
10/08 >  
10/08 > (1)
10/08 >  
09/08 > (1)
09/08 >  
09/08 >  
08/08 >  
07/08 > (3)
07/08 >  
rechercher
Fil
Info
01/07 (08h26)
Retrouvez les start-lists de la finale nationale des Pointes d'Or à Saint-Renan
01/07 (00h00)
L'Agenda de Juillet 2022 ...
30/06 (08h55)
Meeting National à thème d'Halluin (H-F) : les résultats
22/06 (10h36)
Le Comité d’Athlétisme du Maine et Loire recherche un Conseiller Technique Fédéral (H/F)
19/06 (20h33)
Meeting National de Thonon-les-Bains (ARA) : les résultats
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS