MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
France Elite à Valence : Inoubliables !
Commentez cette actualité
France Elite à Valence : Inoubliables !

Ce sont des « France Elite » d’une qualité exceptionnelle qui se sont clos à Valence aujourd’hui, avec le deuxième record de France en deux jours de Christophe Lemaitre, la grande star de la compétition. En 20’’16, le sprinteur de l’AS Aix-les-Bains a écrit une nouvelle page de l’athlétisme français en égalant la meilleure performance française de tous les temps détenue par Gilles Quénéhervé depuis 1987. Autres temps forts de ce samedi de folie : les 5,94 m de Renaud Lavillenie à la perche, la victoire de Tahri devant Mekhissi sur le steeple et les minima au javelot du surprenant Jérôme Haeffler. Récit.

Christophe Lemaitre a gravé à tout jamais son nom sur la piste du stade Georges Pompidou de Valence. Au propre comme au figuré. Car aujourd’hui, quelques centimètres après la ligne d’arrivée, dans l’axe du couloir numéro 4, on a coulé à la peinture blanche sa signature, son nom et son chrono d’hier sur 100 m : 9’’98. Cet après-midi, le gamin d’Aix-les-Bains, 20 ans, en a remis une couche. Histoire de ne pas se faire piquer la vedette, au cours d’une après-midi d’une incroyable densité. En remportant le 200 m en 20’’16 (+1,2m/s), il a égalé le record de France de Gilles Quenehervé. Un monument de l’athlétisme français, qui tient depuis 1987 et les Championnats du Monde de Rome. Sa course ? Un virage de qualité sans être transcendant, qui lui permettait d’aborder la dernière ligne droite légèrement en tête devant le grand David Alerte (Franconville Cesame Val d’Oise). Mais surtout une fin d’épreuve magnifique, sans trop de crispation, synonyme de grand écart sur tous ses adversaires. Ecœuré, David Alerte finissait en roue libre, en 20’’55 tout de même. Pas question pour autant pour l’Aixois, coaché par Pierre Carraz, de changer son programme barcelonais après ce nouveau coup d’éclat. Sa semaine en Espagne sera studieuse mais normalement sans 200 m, même s’il possède désormais la meilleure performance européenne de l’année sur la distance, très loin devant ses suivants au bilan.

Au cœur du festival de performances réalisées pendant ces trois jours dans le stade Georges Pompidou, Renaud Lavillenie a comme toujours tenu le haut de l’affiche. Le concours de saut à la perche réunissait quatre athlètes ayant déjà réalisé les minima pour les Championnats d’Europe. L’épreuve du jour allait donc faire office de juge de paix, puisqu’un perchiste devait forcément passer à la trappe. Dans un concours de très haute volée, ce fut a, comme prévu, très serré. Verdict ? Un Renaud Lavillenie une nouvelle fois au-dessus du lot, avec un saut à 5,94 m. Soit la meilleure performance mondiale de l’année piquée à l’Australien Steve Hooker. Et le record des Championnats de France jusque-là détenu par Jean Galfione, battu d’un centimètre. Derrière, c’est le Montreuillois Damiel Dossevi, l’homme en forme du moment, qui s’empare de l’argent avec 5,75 m. Troisième place pour l’inamovible Romain Mesnil (AC Paris-Joinville) avec 5,70 m, qui devance Jérôme Clavier (A3 Tours) aux essais. Au comité de sélection de choisir désormais les trois athlètes qui seront du voyage en Espagne.

Tahri au finish
Le 3000 m steeple, avec le duel entre Bouabdellah Tahri (Athlétisme Metz Métropole) et Mahiedine Mekhissi (EFS Reims), deux des tous meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline, était tout aussi attendu. Et il n’a pas déçu. Comme prévu, les deux hommes se sont d’abord cachés au cœur d’un peloton parti sur les bases de 9’. Un rythme très tranquille pour eux. Mais, sous l’impulsion du courageux et tenace Racingman Vincent Zouaoui-Dandrieux, le rythme s’accélérait dès la mi-course. Ce dernier prenait alors une bonne vingtaine de mètres d’avance sur ses poursuivants, de moins en moins nombreux au fil des tours. Bientôt, il ne restait plus que le Messin et le Rémois à lui coller aux basques.

A un peu moins de 400 m de l’arrivée, Zouaoui-Dandrieux (3e en 8’37’’17) était logiquement débordé par Tahri et Mekhissi. Le mano a mano pouvait alors commencer. Aux coudes à coudes jusqu’à la dernière barrière, les deux hommes accéléraient progressivement. Le franchissement du protégé de Jean-Michel Dirringer était le plus propre. C’était gagné pour Bouabdellah Tahri en 8’30’’46, malgré le retour désespéré de Mahiedine Mekhissi (8’30’’53). Le vice-champion du monde en titre du steeple a prouvé qu’il pouvait lui aussi aller très vite en fin de course. Mais pas question pour autant de tirer des conclusions hâtives de cette victoire à Valence, les deux Français étant tous les deux en plein cycle d’entraînement. A Barcelone, comme l’ont clamé les deux hommes, les compteurs seront remis à zéro.

Pour Tahri et Mekhissi, les minima pour les Championnats d’Europe avaient été balayés depuis longtemps. C’était en revanche une obsession pour de nombreux autres athlètes. Et au jeu des révélations de dernière minute, c’est le spécialiste du javelot Jérôme Haeffler qui l’emporte haut la main. Le lanceur de Pays de Colmar Athlétisme a apporté aujourd’hui une immense bouffée d’oxygène à une discipline en grande difficulté depuis plusieurs années en expédiant son engin à 80,37 m. Un jet magnifique pour l’Alsacien, complètement perdu et sous le choc à l’issue de son concours, lui qui possédait jusque-là un record à 76,55 m. Et qui devrait lui permettre de participer aux Championnats d’Europe de Barcelone, puisque les minima étaient fixés à pile 80 m. Le titre de champion de France chez les seniors, c’est aussi une autre première pour Jérôme Haeffler.

Muriel Hurtis-Houairi a, elle, découvert les joies d’une victoire dans une nouvelle discipline. La sprinteuse, reconvertie sur le tour de piste, a en effet décroché sa première couronne nationale sur 400 m avec la manière. La sociétaire de l’AC Paris-Joinville a pris des risques en démarrant très fort. La dernière ligne droite a été difficile. Mais Muriel a superbement résisté pour, au final, une victoire en 51’’82 devant la Sénégalaise Ami Mbacke Thiam (52’’58) et Virginie Michanol (52’’95). Sur la même distance mais chez les hommes, Leslie Djhone (Lagardère Paris Racing) n’a pas tremblé en l’emportant avec autorité en 45’’45 devant ses camarades de club Yannick Fonsat (45’’71) et Teddy Venel (45’’92). Le second nommé descend ainsi neuf centièmes en dessous du chrono demandé pour espérer aller à Barcelone. Satisfaction également sur 200 m (+0,9m/s) chez les femmes pour Lina Jacques-Sébastien de l’US Créteil (22’’86) et Myriam Soumaré d’AA Pays de France Athlé 95 (23’’03), qui ont confirmé en finale les minima qu’elles avaient déjà réalisés lors des séries la veille.

Le doublé de Félix
Du côté des concours, Salim Sdiri a prouvé qu’il faudrait compter sur lui à Barcelone. Malgré de nombreuses fautes techniques au niveau de la course d’élan selon ses propres dires, l’athlète du LPR a survolé le concours de la longueur avec un meilleur saut à 8,28 m dès le premier essai, poussé par un vent certes largement trop favorable avec 3,1m/s dans le dos. Il s’impose devant Kafetien Gomis (Lille Métropole Athlétisme), 2e avec 8,19 m (+2,2m/s), et Frédéric Erin, 3e avec 8,10 m (+2,6 m, meilleur saut à 8,04 m dans des conditions régulières). Pas de surprise non plus au lancer du poids, avec le sacre d’Yves Niaré (Avia Club Issy-les-Moulineaux) grâce à un jet à 19,90 m. Mais le Francilien à la poigne de fer, victime d’une tendinite à l’avant-bras droit, ne pouvait plus ce soir serrer une main sans grimacer de douleur. Inquiétant à deux semaines du début des Championnats d’Europe.
Fanjanteino Felix n’a pas ce genre de problèmes. Sa santé va bien, merci pour elle. Après avoir remporté le 800 m hier, la demi-fondeuse du Stade Sottevillais a récidivé sur 1500 m. Imbattable lors de l’emballage final, la Française d’origine malgache a devancé en 4’18’’71 Hind Dehiba-Chahyd de dix-sept centièmes. A Bergen, lors des Championnats d’Europe par équipes fin juin, elle avait déjà doublé 800 m et 1500 m avec réussite. Avec Christophe Lemaitre, elle est la seule athlète auteur d’un doublé à Valence. Ironie du sort, elle n’a pourtant pas encore réalisé les minima sur une des deux distances pour Barcelone. Comme beaucoup, elle va désormais attendre avec impatience la liste des sélectionnés. Mais, quoi qu’il arrive, elle n’oubliera pas de sitôt ces Championnats de France Elite. Comme tous les spectateurs, témoins de trois jours d’athlétisme d’une qualité peut-être jamais vue au niveau national.

A Valence, Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Vous pouvez retrouver les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici

Pour les résultats complets, cliquez ici

Pour voir quelques photos de la troisième journée, cliquez ici

Ils ont dit :

Fanjanteino Felix, championne de France du 1500 m en 4'18''71 : « La course s'est bien passée. On est parties trop lentement, mais comme j'avais déjà fait le 800 m, j'ai préféré attendre de voir comment ça se passait. J'avais les jambes un peu lourdes par rapport à hier, mais à la fin ça a été et je ne voulais rien lâcher. Je vais courir le 1500 m de St Denis où j'essaierai de faire mieux, on verra ce que ça donne avec les meilleures. »

Virginie Michanol, vice-championne de France du 400 m en 52"95 : « J'ai dû courir en aveugle et les filles m'ont passée à l'intérieur. Je suis déçue de ne pas avoir le titre. L'objectif, c'est Barcelone. Là, je repars sur du travail de vitesse et de résistance. »

Muriel Hurtis-Houairi, championne de France du 400 m en 51''82 : « Je progresse... J'espérais descendre sous les 52'' et le titre. Je partais pour faire le meilleur résultat, mais il n'y avait rien d'acquis car il y a des filles qui ont de l'expérience, et ça m'étonne de finir devant elles. J'ai très bien récupéré des séries. Donc je suis vraiment satisfaite. Mais je n'arrive pas vraiment encore à gérer la distance. J'ai essayé de partir plus lentement pour être bien dans la dernière ligne droite. A Barcelone, je serai incapable de faire 3 courses à ce niveau. Pour passer en finale, il faudra faire moins de 51"50, ce que je n'arrive pas encore à réaliser. Je participerai aussi aux relais, on m'a demandé d'y prendre part et j'ai dit que j'étais disponible. »

Bouabdellah Tahri, champion de France du 3000 m steeple en 8'30''46 : « Il fallait finir dans les 2 premiers, et c'est ce que je voulais faire. Je suis en pleine préparation et je n'avais pas préparé ces France, donc je suis un peu fatigué mais je savais que j'étais bien. Ça valide certains trucs à l'entraînement, je suis en forme. C'est une bonne course et de bon augure pour la suite, ça donne confiance. Je profite, mon dernier titre de champion de France sur 3000 m steeple datait de 1998. C'est le meilleur qui a gagné aujourd'hui, mais c'était les "France, et pas les "Europe". L'objectif n'était pas de gagner mais de participer, même si on va toujours jusqu'au bout quand on est compétiteurs. Mahiedine, c'est quelqu'un que je respecte. C'est très bien pour la discipline car on est deux à rivaliser avec les meilleurs mondiaux. A Barcelone, on verra ce que ça donnera... »

Mahiedine Mekhissi-Benabbad, vice-champion de France du 3000 m steeple en 8'30''53 : « Après Reims, j'ai entamé mon dernier gros cycle d'entraînement de l'année, donc je savais que je serais fatigué. J'ai fait une grosse séance avant-hier. L'objectif était de simuler série et finale en grand championnat avec la course d'aujourd'hui. Dans la course, j'ai très bien réagi mais j'ai fait beaucoup d'erreurs : j'ai eu trop confiance en mon finish, j'ai perdu par excès de confiance. Je passe mal la dernière barrière contrairement à Bob. Il faudra partir d'un peu plus loin à Barcelone car j'ai trop attendu pour accélérer. Aujourd'hui, c'était une sorte de répétition avant Barcelone où il y aura le vrai duel avec Bob. Je tiens à le féliciter car il a très bien couru et il a progressé. C'est bien qu'on puisse s'affronter avant Barcelone. On s'est dit que l'objectif serait de faire 1 et 2 là-bas sous les couleurs de l'équipe de France, et que le meilleur gagne. Je ne m'inquiète pas, mais il faudra faire attention à tous les adversaires. »

Aisseta Diawara, championne de France du 100 m haies en 13''21 : « Je suis contente de remporter le titre. Il y avait des conditions difficiles donc il fallait gérer entre la chaleur et la course. Le temps reste correct. Je serai alignée aux France Jeunes la semaine prochaine. »

Hamid Oualich, champion de France du 800 m en 1'49''04 : « C'est mon premier titre senior, donc je suis très satisfait. J'étais le leader en arrivant ici, j'ai eu de bonnes sensations et de bonnes jambes, j'étais bien au 600 m, donc j'ai décidé de partir devant. Je termine la course de façon propre. Le finish est mon point fort. C'est donc de bon augure et je vais prendre encore plus confiance. »

Lina Jacques-Sebastien, championne de France du 200 m en 22''86 : « Je voulais battre mon chrono établi en série, mais je l'ai simplement égalé... Mais en fin de course, j'ai encore pioché, contrairement à la série où j'étais plus relâchée. J'espère que le chrono va continuer à descendre. A Barcelone, je ne me fixe pas de limites ! »

Christophe Lemaitre, champion de France du 200 m en 20"16 (record de France égalé) : « Je voulais courir à fond et gagner le titre comme d'habitude, mais j'ai été franchement surpris de sortir devant David Alerte au 200 m. Au final, je gagne et je fais un bon chrono, même si j'aurais voulu battre le record de France. Par rapport à ma progression, on pouvait penser que j'allais faire ça, mais c'était moins évident que je fasse ça sur 200 m car je n'en ai pas fait beaucoup cette saison. C'est sans doute parce que c'était les France que j'ai été plus rapide. J'avais besoin de cette compétition pour voir où j'en étais vraiment. Si je continue à progresser, c'est possible de faire moins de 20"... Mais le plus important et le plus difficile était de faire moins de 10" sur 100 m. D'ailleurs, je pensais surtout au record de France du 100 m. Sur 200 m, c'était moins envisageable par rapport à mon ancien record, donc j'ai été agréablement surpris quand j'ai vu le chrono. Je suis en train de mettre ma patte sur l'histoire du sprint français... Mais là je suis mort ! C'est une bonne répétition pour Barcelone. Je préférerais y faire le 100 m, mais ça reste à voir avec le coach. Je n'ai pas trop envie de doubler car il y a le relais en plus à rajouter, et ça serait au détriment de l'une des deux courses. Le meeting de St Denis sera la dernière étape avant Barcelone, on verra ce que j'arrive à faire avec le meilleur niveau mondial. »

Yannick Fonsat, vice-champion de France du 400 m en 45"75 (minima pour Barcelone) : « La course s'est super bien passée puisque je fais les minima pour Barcelone et que je suis à 2 centièmes de mon record. J'ai voulu lancer la course et j'ai pris plus de risques que d'habitude car il y avait les meilleurs derrière moi. Je n'aurai pas de limites à Barcelone. »

Romain Mesnil, troisième du concours de la perche avec 5,70 m : « J'ai commencé le concours assez bas. J'ai besoin de sauter en compétition et il me manque encore des choses au décollage. Je voulais jouer la gagne. Je n'ai pas encore trop pensé à Barcelone, mais pour battre Renaud, tout dépendra de la configuration du concours : il est généralement moins fort quand il ne mène pas. Il faudra sortir des sauts parfaits et qu'il fasse des erreurs. »

Leslie Djhone, champion de France du 400 m en 45"45 : « Je remporte un titre de plus. J'avais une consigne bien précise qui était de partir plus vite pour travailler mon départ, mais j'ai craqué à la fin. Je voulais voir comment j'allais tenir pour savoir ce qu'il reste à travailler avant Barcelone. Là, ça sera la fin de course. »

Salim Sdiri, champion de France du saut en longueur avec 8,28 m (+3.1 m/s) : « 8,28 m, c'est mon niveau pour moi. Je l'ai fait dès mon premier essai... L'objectif, c'est Barcelone. Il faudra faire la même chose qu'ici en qualifications pour passer en finale, où le minimum sera de faire un podium après ma quatrième place des Mondiaux Indoor cette année. Mais ça ne veut rien dire, les compteurs sont remis à zéro en championnat. D'ici-là, je vais faire 1 ou 2 sauts à Monaco, une compétition intégrée dans mon entraînement. »

Mickael Hanany, vainqueur du saut en hauteur avec 2,25 m : « On ne peut rien y faire, mais le concours a été très long. Ça a commencé à 1,97 m ! Résultat : on dort sous le soleil. J’ai fait de bons essais à 2,28 m. Quand je vois comment je rate mes tentatives, je sais que la forme est là. Je voulais faire les minima ici. C’est embêtant, je vais devoir maintenant sauter la semaine prochaine lors d’un concours à pression. »

Renaud Lavillenie, vainqueur du saut à la perche avec 5,94 m (record des Championnats de France) : « Depuis deux jours, il y a des perfs qui sortent d’un petit peu partout. J’avais aujourd’hui un peu en tête d’effacer à nouveau Jean des tablettes (ndlr : il détenait le record des France avec 5,93 m). Ma performance est une grosse satisfaction. Tout est en progrès. Je suis vraiment content. Ma préparation est optimale pour Barcelone. Je suis nettement plus serein que l’an dernier. »

Yves Niaré, vainqueur du lancer du poids avec 19,90 m : « Je souffre d’une tendinite à l’avant-bras. Ça m’a beaucoup gêné aujourd’hui. Je ne pouvais pas forcé. J’ai failli m’arrêter au troisième essai. Je vais maintenant voir ce que ça donne avec le médecin et je vais essayer de me soigner. C’est dommage. Ça n’est vraiment pas de chance. »

Irène Donzelot, vainqueur du lancer du disque avec 53,89 m : « C’est mon premier titre toutes catégories confondues ! Je suis super heureuse. Je bats mon record et je lance deux fois à plus de 53 m. Je suis très satisfaite. L’absence de Mélina (Robert-Michon, enceinte), nous a permis de nous battre pour la victoire. Pour l’instant, je savoure, même s’il y a eu de la pression jusqu’à la fin du concours. »

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
14/08 >  
25/07 > (3)
17/07 >  
16/07 >  
15/07 > (3)
10/07 > (1)
09/07 >  
06/07 > (1)
04/07 >  
01/07 >  
le reste de l'actualité
17/08 >  
16/08 >  
16/08 >  
16/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
15/08 >  
14/08 >  
14/08 >  
14/08 >  
13/08 >  
12/08 >  
11/08 >  
11/08 >  
11/08 > (8)
10/08 >  
10/08 > (1)
10/08 >  
09/08 > (1)
09/08 >  
09/08 >  
08/08 >  
07/08 > (3)
07/08 >  
rechercher
Fil
Info
01/07 (08h26)
Retrouvez les start-lists de la finale nationale des Pointes d'Or à Saint-Renan
01/07 (00h00)
L'Agenda de Juillet 2022 ...
30/06 (08h55)
Meeting National à thème d'Halluin (H-F) : les résultats
22/06 (10h36)
Le Comité d’Athlétisme du Maine et Loire recherche un Conseiller Technique Fédéral (H/F)
19/06 (20h33)
Meeting National de Thonon-les-Bains (ARA) : les résultats
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS