MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe de Cross : L’or fait un peu leur bonheur
Commentez cette actualité(3)
Championnats d’Europe de Cross : L’or fait un peu leur bonheur

Avec quatre médailles dont deux d’or, l’équipe de France termine troisième nation de ces Championnats d’Europe de cross, derrière la Grande-Bretagne et le Portugal. Les seniors hommes, vainqueurs par équipes, et surtout les espoirs, avec le doublé d’Hassan Chahdi et Florian Carvalho, ont brillé. Des résultats qui n’empêchent pas les Bleus de quitter Albufeira et le Portugal avec un sentiment mitigé. Récit.

L’équipe de France quittera forcément demain avec quelques regrets Albufeira et le Portugal. Un peu parce qu’on ne peut pas abandonner de gaieté de cœur les palmiers de l’Algarve pour retrouver les marronniers décharnés de l’Hexagone. Mais surtout parce que cette dix-septième édition des Championnats d’Europe restera dans les mémoires comme un cru honorable, alors qu’il aurait pu être historique.
La très bonne nouvelle du jour, c’est le retour sur la plus haute marche du podium de l’équipe masculine. Privés de médaille collective chez les seniors pour la première fois depuis 1998 l’an dernier, les Bleus voulaient coûte que coûte montrer que l’échec de 2009 n’était qu’un accident. Ils ont tenu leur pari, en devançant de deux petits points (33 contre 35) le Portugal pour décrocher l’or, sur un parcours plus sélectif que prévu, avec un sol sec mais aussi un redoutable enchaînement de faux-plats et de côtes. Avec Abdellatif Meftah et Morhad Amdouni aux avant-postes pendant toute la course, on a même longtemps cru à un podium voire à une victoire individuelle. Ce qui, concernant la dernière option, aurait été une grande première pour la France chez les hommes. A deux kilomètres de l’arrivée, Amdouni, le plus jeune des Tricolores, prenait ses responsabilités dans son style caractéristique, foulée de plus en plus longue et tête de plus en plus inclinée vers l’avant. Le problème, c’est que ça s’accrochait derrière. A commencer par l’Espagnol Ayad Lamdassen, qui plaçait une accélération décisive dans la dernière côte. Le seul à le suivre ? Ce diable de Serhiy Lebid, pourtant lâché quelques centaines de mètres plus tôt, qui cachait en fait bien son jeu. Car l’Ukrainien se détachait finalement avec aisance dans la dernière ligne droite. Et allait cueillir un invraisemblable neuvième titre européen devant Lamdassen et le Portugais Youssef El Kalai. Derrière, les Français Meftah et Amdouni devaient se contenter des places d’honneur, avec respectivement les quatrième et cinquième places. Mais avec le joli tir groupé des « vieux grognards » Mokhtar Benhari (10e) et Driss El Himer (14e),  le trophée de la victoire par équipes était bien plus qu’un lot de consolation.

Le doublé des Bleuets
Plus tôt dans la journée, les espoirs français avaient montré la voie à suivre à leurs aînés. Avec Hassan Chahdi, médaillé d’argent dans la même catégorie l’an dernier, et Florian Carvalho, quatrième de cette même course, l’équipe de France abattait en une seule course deux de ses plus beaux atouts. Les deux jeunes mais expérimentés fondeurs ont fait le spectacle, se livrant un mano a mano magnifique dans les deux derniers kilomètres. Après un départ rapide pour éviter tout risque de chute, ils se plaçaient tous deux dans les premières places d’un peloton au rythme plutôt tranquille. Florian Carvalho n’hésitait d’ailleurs pas à mener le train pendant qu’Hassan Chahdi faisait l’accordéon, plaçant une première petite accélération au quatrième kilomètre avant de rétrograder autour du dixième rang. C’est finalement dans l’ultime boucle que tout allait se jouer, le peloton étant désormais réduit à seulement cinq unités avec, en plus des deux Français, le Russe Nikolayev, le Belge D’Hoedt sacré chez les juniors l’an dernier, et le Portugais Mateus. L’aérien miler Carvalho plaçait une belle attaque dans la dernière descente, creusant un léger trou. On pouvait alors croire que son finish de pistard allait faire la différence. Mais le pur crossman Chahdi recollait et profitait de l’enchaînement de deux petites buttes pour accélérer à son tour. Du grand art. Et enfin un premier titre européen en cross pour Hassan, abonné aux podiums en individuel depuis plusieurs années. Par équipes, les Bleuets décrochaient une bonne deuxième place derrière l’Irlande avec, en complément du doublé des deux premiers nommés, les vingt-quatrième et cinquante-et-unième place d’Abdelatif Hadjam et Etienne Diemunsch.

A ces quatre médailles, tous les observateurs ajoutaient au moins un cinquième podium chez les juniors hommes. Mais la beauté du cross, c’est son incertitude. Deux coups du sort ont malheureusement brisé les rêves des Bleuets, avec les chutes de Romain Collenot-Spriet et Bryan Cantero dès le premier virage. Le parcours tracé par les organisateurs aux abords d’une pinède, à quelques dizaines de mètres de l’océan atlantique, était idéal pour les accompagnateurs avec une visibilité quasi parfaite sous un ciel nuageux. En revanche, il comportait quelques virages particulièrement compliqués à négocier. Dont le premier, situé seulement une centaine de mètres après le départ, sous la forme d’un quasi demi-tour à effectuer sur la gauche, aux airs de goulot d’étranglement. Collenot-Spriet et Cantero en ont donc fait les frais, le dernier nommé repartant même avec de profondes entailles sur le corps et un maillot ensanglanté. Ce qui n’allait pas les empêcher d’entamer une folle remontée, les amenant au final aux onzième et treizième places. Rageant. Car le podium individuel était sans doute à leur portée. Sans parler de la médaille par équipes, dont ils étaient privés pour seulement cinq points par la Russie.

Déception également pour les seniors femmes, auteures d’une course pourtant solide dans la foulée de Fatiha Klilech-Fauvel et Christine Bardelle, bonnes onzième et treizième. Des performances cependant insuffisantes pour devancer l’équipe d’Espagne, en bronze avec sept points d’avance sur les Françaises. Le Portugal était beaucoup plus loin, impérial à domicile dans cette catégorie, avec le titre par équipes et la victoire aisée de Jessica Augusto.
Moins de regrets pour les espoirs et les juniors femmes, qui n’ont jamais paru en mesure d’aller chercher une médaille. Les premières ont tenu leur rang, avec deux jolies satisfactions incarnées par Patricia Laubertie, onzième, et Clémence Calvin, quatorzième. Quant aux secondes, elles auront beaucoup appris aujourd’hui, en découvrant pour la plupart ce qu’est le haut niveau international (Eva Federspiel, première Française à la quarante-deuxième place). Chez les Britanniques, en tête du classement des médailles avec sept podiums dont quatre médailles d’or, la relève chez les femmes est semble-t-il déjà assurée. Aux Tricolores de leur emboiter le pas, à l’image de nos sacrés espoirs hommes…

A Albufeira, Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici

Ils ont dit :

Eva Federspiel, 42e du cross juniors femmes en 14’12 : « La course a été très rapide. Le parcours était mine de rien difficile. Sur le plan respiratoire, c’était vachement haletant (sic). On m’avait dit que je pouvais viser entre la quinzième et la vingtième place. Mais je savais que ça serait très compliqué. Je pense que mon classement reflète à peu près mon niveau, même si j’aurais voulu faire beaucoup mieux. En tout cas, j’ai tout donné. Et je me dit qu’il y a encore du boulot pour rivaliser avec les meilleures… »

Anaïs Boucansaud, 44e du cross juniors femmes en 14’13 : « Je ne m’attendais pas à terminer deuxième de l’équipe alors que j’avais été la dernière sélectionnée. J’ai été impressionnée par le départ. Le parcours m’a bien plu avec pas mal de bosses, ce qui me convenait. Je suis partie prudemment puis j’ai essayé de remonter. Quand je vois le niveau des premières, ça motive ! »

Romain Collenot-Spriet, 11e du cross juniors hommes en 18’31 : « Je suis tombé dans le premier virage, un peu derrière Bryan. J’ai perdu directement cinquante mètres. Les premiers allaient à la même allure que nous, sauf qu’ils avaient cinquante mètres d’avance. Je suis vraiment déçu pour l’équipe. On avait les moyens de monter sur le podium. Sur le plan individuel, il me reste encore un an chez les juniors. J’ai fini très fort. Dans la dernière ligne droite, j’ai réussi à gratter encore deux ou trois places. »

Bryan Cantero, 13e du cross juniors hommes en 18’32 : « J’ai chuté deux fois, la première juste après le départ. Je suis reparti dans les trois derniers avec des entailles à la cuisse, au mollet et au dos, et le dossard complètement retourné. J’étais venu pour le podium. J’ai essayé de me battre pour l’équipe même si je voyais les premiers loin devant. Je devais être vingt-cinquième à l’attaque de la dernière boucle. J’ai ramassé les morts mais c’était trop tard. Je suis déçu. J’avais les jambes pour le podium, il y avait un coup à jouer. J’aurais peut-être dû partir plus vite. »

Patricia Laubertie, 11e du cross espoirs femmes en 20’47 : « J’espérais terminer dans le top 15. Au final, je me rapproche du top 10. Je suis contente. Je ne vais pas faire la difficile. Je suis partie plus vite que d’habitude. Par contre, d’habitude, je relance plus sur la fin. Là, j’étais plus en résistance. Par équipes, on visait la troisième place. On savait que les Anglaises et les Russes étaient inaccessibles. C’est ma seule déception. On voulait vivre ensemble ce podium. »

Clémence Calvin, 14e du cross espoirs femmes en 20’50 : « Mon entraîneur me voyait à cette place-là. Moi, j’aurais été déçue si j’avais terminé au-delà de la vingtième place. Je me suis accrochée à mon classement, pas à cause d’une barrière mentale mais parce que le rythme était très élevé devant. Heureusement, j’avais Patricia en ligne de mire, qui me servait de référence. J’étais dans une spirale de défaite depuis quelque temps avec les championnats d’Europe de cross. Je suis contente, ça me relance. »

Hassan Chahdi, vainqueur du cross espoirs hommes en 24’11 : « Je me suis mis d’abord derrière pour voir comment ça se passait. Quand j’ai vu que le peloton était encore très dense, je me suis dit qu’il fallait décanter la course. Florian a attaqué à un moment. J’étais alors un peu dans le mal (sic). Il me fallait ce titre. J’avais à cœur de gagner après ma deuxième place l’an dernier. Je ne m’attendais pas à voir le Russe sur le podium. Je suis content de l’avoir emporté après plusieurs places d’honneur. Je ne pensais pas du tout finir comme ça. Finalement, je n’ai pas un finish si ridicule que ça ! Le geste de guitariste en franchissant la ligne d’arrivée, c’est pour un pari avec un ami, qui me doit maintenant une chanson ! »

Florian Carvalho, deuxième du cross espoirs hommes en 24’14 : « Je suis satisfait. On ne peut pas être déçu quand on est médaillé. Avant le départ, j’ai dit à Hassan : L’or, il est pour l’un de nous deux. » J’étais à l’arrache pendant toute la dernière boucle. Je me répétais : serre les dents ! Plus que 1500 m ! »J’ai tenté ma chance dans la dernière côté mais ça n’a pas suffi. Hassan m’a pris cinq, six mètres dans la butte et j’ai ensuite terminé comme je pouvais. Je suis relativement satisfait. J’ai tout le temps terminé individuellement sur le podium des Europe à part l’an dernier. Je suis content pour Hassan et pour toute l’équipe. »

Fatiha Klilech-Fauvel, 11e du cross seniors femmes en 27'27 : « Je suis très contente de ma course. Je confirme mon résultat du cross d’Allonnes. Il y a un mois, je participais aux Championnats de France de semi-marathon et j’ai ensuite enchaîné pas mal de compétitions. J’ai bien récupéré la semaine dernière. Aujourd’hui, j’ai bien géré ma course. Je ne me suis pas affolée après le départ. J’ai remonté à mon rythme en m’appuyant sur mes qualités. »

Christine Bardelle, 13e du corss seniors femmes en 27’36 : « Fatiha et moi, on a tenu notre rang. Mon classement final est un peu mitigé. Mais j’ai eu une gastro en début de semaine qui m’a complètement vidée. La préparation n’a donc pas évidente. Il m’a manqué le petit truc pour aller chercher une place dans le top 10. »

Abdellatif Meftah, 4e du cross seniors hommes en 29’21 : « Je pensais pouvoir terminer dans les trois premiers. Je n’ai pas été capable de suivre le rythme dans le dernier tour. Morhad a lancé les hostilités. Il a fait un peu la course pour les autres mais ça n’est pas grave. Cette course me donne du courage pour travailler encore plus dur en vue des Mondiaux de cross. Je suis désolé pour tous ceux qui croyaient en moi. Mais c’est ça la course à pied. Je suis content de notre première place par équipes. Ça montre que nous, les Français, on est toujours devant en cross-country malgré la déception de l’an dernier. »

Morhad Amdouni, 5e du cross seniors hommes en 29’21 : « C’est bien sûr une déception de rater une occasion pareille. Tout s’est joué dans les huit cents derniers mètres. Lebid et l’Espagnol m’ont pris vingt mètres. Mais le bronze était pour moi. Le gars devant a tout donné et c’est lui qui a eu la médaille. A un peu plus d’une boucle de l’arrivée, j’ai fait le maximum pour me détacher. Mais ça n’est pas passé. Pour le victoire par équipes, on est hyper contents. Je n’ai que 21 ans. Je ne regrette rien. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (3)
Alain Limouzin - 13/12 (15h27)
Bravo à toutes et tous et en particulier à nos deux athlètes du Limousin! Denis MAYAUD champion par équipe avec les seniors et Patricia LAUBERTIE, la Corrézienne, qui finit en beauté sa carrière chez les espoirs en terminant 1ère française!
Debrouille Jean - 12/12 (22h27)
t'es pas la moitié d'un rigolo toi en tout cas ;-) bravo aux Bleus !!
Mathieu Rouquette - 12/12 (20h45)
Bravo Hassan et Florian; pour les seniors le bilan est quand même mitigé vous avez l'or par équipe mais en individuel, j'pensais que mon retrait (hé oui j'étais blesser aux adducteurs) allait servir à Morhad Amdouni et surtout Abdellatif Meftah pour décrocher l'or mais finalement je regrette de ne pas avoir courru car même blesser j'aurais été chercher facilement la médaille d'or (Les trois premiers sont des trompettes!) et là on aurait "péter" le score par équipe! Mais bravo quand même.
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
21/05 > (1)
16/05 > (1)
15/05 >  
14/05 >  
07/05 >  
06/05 >  
05/05 >  
04/05 >  
02/05 >  
30/04 >  
le reste de l'actualité
29/05 >  
28/05 >  
27/05 > (2)
25/05 > (1)
25/05 >  
24/05 > (1)
23/05 >  
23/05 > (1)
21/05 > (2)
20/05 >  
19/05 > (2)
18/05 > (6)
18/05 >  
17/05 > (2)
17/05 > (1)
17/05 >  
17/05 >  
16/05 > (1)
15/05 >  
14/05 >  
13/05 >  
13/05 >  
12/05 > (4)
12/05 >  
10/05 >  
rechercher
Fil
Info
12345
Plateforme
Enterprise
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS