MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Sylwia Korzeniowska : « Apporter quelque chose à la marche française »
Commentez cette actualité
Sylwia Korzeniowska : « Apporter quelque chose à la marche française »

C’est avec plus de sept minutes d’avance sur sa dauphine que Sylwia Korzeniowska a remporté, dimanche dernier à Saint-Renan, le titre de championne de France du 20 km marche. En 1h32’15’’, elle s’est rapprochée des minima pour les championnats du monde de Daegu, fixés à 1h31’00’’. Une compétition à laquelle elle pourrait participer avec les Bleus puisque Sylwia, qui a représenté à plusieurs reprises la Pologne au niveau international, a été naturalisée française en juin 2010 et sera sélectionnable en équipe de France à partir du 1er juin 2011. Interview d’une athlète au parcours atypique.

Athle.com : Sylwia, vous avez remporté la semaine dernière les championnats de France de 20 km. Quel regard portez-vous sur votre performance ?
Sylwia Korzeniowska : Je suis très satisfaite de mon résultat. On a eu de très bonnes conditions. La compétition était en Bretagne donc rien n’était sûr avant la course ! Mais, finalement, il a fait très beau. Le parcours était également idéal pour faire un chrono. Il fallait juste être prête. Cette course a donc été une bonne surprise.

Comment s’est-elle déroulée ?
Je suis tout de suite partie seule devant. Des athlètes mexicaines étaient présentes. J’espérais qu’on pourrait marcher ensemble. Mais elles avaient participé une semaine avant à une compétition et n’étaient pas dans les meilleures dispositions. Marcher seule permet d’adopter son propre rythme. Le plus dur, ça a été la fin. C’était un peu moins facile dans la tête. Mais j’étais prête mentalement.

1h32’15’’, c’est un joli chrono…
Ça me place au dix-huitième rang mondial. C’est la troisième ou quatrième meilleure performance de ma vie. C’est plutôt de bon augure pour la suite. La première compétition de la saison n’est jamais facile, on n’est pas à 100 % de ses capacités. Je pourrai prendre plus de risques la prochaine fois.

Quelles sont vos ambitions cette saison ?
Je ne suis pas très loin des minima pour Daegu. Je vais essayer de les réaliser. Il faut juste que je trouve une bonne course. Ma situation est un peu plus difficile que celle des autres car je ne pourrai pas participer en mai à la Coupe d’Europe de marche. Il me manquera encore quelques jours avant de pouvoir représenter la France.

Vous pourrez en effet porter le maillot tricolore à partir du 1er juin 2011. Pourquoi ce choix alors que vous avez été sélectionnée à de nombreuses reprises avec la Pologne ?
J’ai été naturalisée le 1er juin 2010. C’était mon souhait, quelque chose de naturel pour moi après plus de six ans en France. Ma fille est née ici, je ne vis plus du tout en Pologne. Avant les Jeux olympiques de Pékin, j’avais dû participer à des stages obligatoires avec la Pologne. Ça avait été un peu compliqué pour moi et je ne voulais plus revivre ça. La fédération polonaise aurait pu allonger les délais pour que je puisse représenter la France dans seulement deux ans. Mais elle ne m’a pas mis de bâtons dans les roues.

Comment s’organise votre vie en France ?
Je suis salariée de mon club, le Lille Métropole Athlétisme. Je suis licenciée à la section de Tourcoing depuis plus de onze ans. J’ai repris ma carrière à la suite de la naissance de ma fille, qui a aujourd’hui 6 ans. Le club m’a beaucoup aidée et soutenue. Je ne travaille pas à côté. La marche nécessite beaucoup d’entraînement. Et j’ai toujours appris à ne pas faire deux choses à moitié.

Par qui êtes-vous entraînée ?
J’ai longtemps été coachée par mon frère, Robert (Korzeniowki). Je vis avec Pascal Chirat (le manager national de la marche) mais je fais moi-même mes plans d’entraînement. J’ai fait des études de sport en Pologne et j’ai validé en France mon brevet d’Etat athlétisme. Je me suis dit qu’à mon âge et avec mon expérience, je pouvais m’en sortir. Je montre tout de même à Pascal ce que je veux faire. C’est toujours important d’avoir un œil extérieur.  On n’est pas toujours objectif avec soi-même.

Quels sont vos rêves d’athlète aujourd’hui ?
Porter les couleurs de l’équipe de France, ce serait génial. Et si je peux apporter quelque chose à la marche française, tant mieux ! J’ai déjà beaucoup échangé avec les jeunes car on se prépare ensemble, dans les mêmes lieux. Je suis d’ailleurs très contente pour Emilie (Menuet, 2e du 20 km à St Renan en 1h39’16’’, nouveau record de France espoir). Ça prouve que, quand on s’entraîne sérieusement et qu’on a des objectifs élevés, on peut réussir.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
22/05 >  
07/05 >  
30/04 >  
18/04 >  
04/04 >  
02/04 >  
27/03 >  
22/03 >  
20/03 >  
06/02 >  
le reste de l'actualité
24/05 > (2)
22/05 > (3)
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
20/05 >  
19/05 > (1)
19/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
17/05 >  
13/05 >  
12/05 >  
11/05 > (4)
11/05 >  
10/05 >  
09/05 >  
09/05 >  
08/05 >  
07/05 >  
06/05 > (3)
06/05 >  
03/05 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
Derniers
résultats
International
National
Régional
Départemental
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS