MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Kevin Mayer : « Je me suis lâché ! »
Commentez cette actualité
Kevin Mayer : « Je me suis lâché ! »

Kevin Mayer ne cesse de franchir des paliers. Pour son premier décathlon chez les grands à Kladno (République Tchèque), la semaine dernière, le jeune athlète de 19 ans de l’EA Tain-Tournon ne s’est pas laissé impressionner. Huitième avec 7992 points, entre Romain Barras (7e avec 8010 pts) et Qaël Quérin (7939 pts), il a explosé le record de France junior détenu jusque-là par un certain Ladji Doucouré (7794 pts en 2001). Une performance de haut vol réalisée, qui plus est, avec les engins seniors. De quoi lui faire oublier un hiver compliqué, gâché par une blessure* en pleins championnats de France Elite. Un contretemps qui, paradoxalement, lui aura beaucoup appris. Le protégé de Bertrand Valcin et Jean-Yves Cochand à Montpellier va désormais prendre part aux Interrégionaux Centre-Est (2 et 3 juillet) sur 110 m haies, longueur et poids. Avant le grand rendez-vous de sa saison, les Championnats d’Europe juniors de Tallin (21 au 24 juillet). Interview.

Athle.com : Kevin, vous avez largement battu le record de France junior du décathlon à Kladno. Mais la barre des 8000 points vous a résisté pour seulement huit points…
Kevin Mayer : Vu tous les problèmes que j’ai eus depuis quelques mois, avec notamment ma blessure à la cheville, j’avais très peur avant ce décathlon. A l’entame de la compétition, les 8000 points me semblaient inenvisageables. Mon total final me suffit donc largement ! Je n’ai aucun regret. J’ai mis du temps à revenir de mes blessures. Je ne faisais pas de performances exceptionnelles en début de saison. J’avais tenté un décathlon en Allemagne mais j’avais fait un zéro à la perche. Je me posais beaucoup de questions. Ce résultat est donc une grosse satisfaction.

Comment aborde-t-on une compétition de ce niveau-là à seulement 19 ans ?
C’était dur pour moi. Il s’agissait de mon premier décathlon senior avec, en plus, la présence des meilleurs mondiaux comme Leonel Suarez, Yordani Garcia, Roman Sebrle et bien sûr Romain (Barras). Ça m’a mis une pression supplémentaire au début. Mais après le 100 m, je me suis lâché. J’ai réalisé de très bons concours de sauts. A la longueur (7,34 m), j’ai même mordu un essai qui était allé très loin. A la hauteur, j’ai franchi 2,01 m et j’ai loupé 2,04 m de pas grand-chose. Mais c’est sur 400 m que je me suis vraiment surpris. J’ai couru en 48’’66 sans aucune séance spécifique pour cette distance dans les jambes. C’était assez inespéré, fou et énorme.

Des points négatifs tout de même ?
La seule chose à regretter, c’est le concours du poids où je n’ai pas réussi à trouver mes repères, ce qui m’arrive parfois. J’ai lancé un mètre moins loin que ce que j’aurais dû faire. Au disque, j’ai réalisé un jet à 38,64 m avec le deux kilos dès le premier essai. Un gros soulagement ! J’ai soufflé à la fin. Et au javelot (60,96 m), j’ai explosé mon record de cinq mètres !

La présence de Romain Barras vous a-t-elle aidé au cours de la compétition ?
On est des compétiteurs. Je n’avais rien à perdre à essayer de battre dans chaque épreuve les meilleurs mondiaux. Il y avait avec moi Romain mais aussi Gaël. Avec ce dernier, on s’est dépassé sans cesse. C’était quelque chose d’énorme. Romain possède bien sûr beaucoup d’expérience. J’apprends énormément à ses côtés.

Avec le recul, quelle leçon avez-vous tiré de votre blessure un peu « bête » lors des championnats de France Elite ?
Ça m’a montré qu’il n’y a pas que des bons côtés dans l’athlétisme, qu’on doit aussi passer par des moments difficiles où l’on se sent au fond du gouffre. J’ai compris qu’une carrière, ça n’était pas que des hauts. Et finalement, ce que j’ai vécu ne m’a donné qu’une envie : revenir encore plus fort.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ? Les 8000 points ?
Cet été, je vais être de plus en plus en forme. Et je serai au top lors des championnats d’Europe juniors. Les 8000 points, c’est une barrière mythique. Mais la prochaine fois que je serai au départ d’un décathlon, je pense que je viserai bien plus, surtout avec les engins juniors. Même si gagner à Tallinn avec 7700 points m’irait très bien aussi. Aux Europe, le total, je m’en moque.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.com

*Kevin s’était tordu la cheville quelques mètres après l’arrivée du 60 m haies, en s’emmêlant les pinceaux dans le virage relevé du départ du 200 m.

Retrouvez la biographie de Kevin en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
18/04 >  
04/04 >  
02/04 >  
27/03 >  
22/03 >  
20/03 >  
06/02 >  
01/02 > (1)
23/01 >  
12/12 >  
le reste de l'actualité
19/04 > (3)
19/04 >  
19/04 > (1)
17/04 >  
16/04 >  
15/04 > (2)
15/04 >  
14/04 > (4)
13/04 >  
12/04 > (2)
12/04 >  
11/04 >  
11/04 >  
09/04 >  
08/04 >  
05/04 >  
05/04 > (3)
04/04 >  
01/04 > (1)
01/04 > (2)
30/03 >  
29/03 >  
25/03 > (1)
22/03 >  
20/03 >  
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS