MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite à Albi : Le jeudi des promesses
Commentez cette actualité
Championnats de France Elite à Albi : Le jeudi des promesses

Pas de performance majeure ni de nouveaux minima à se mettre sous la dent lors de cette première journée des championnats de France Elite. Mais Eloyse Lesueur, Christophe Lemaitre ou encore Christelle Daunay ont montré qu’ils étaient en forme. De quoi se mettre en appétit avant un vendredi au programme beaucoup plus copieux.

C’est par un cri de dépit qu’Eloyse Lesueur a terminé son concours de longueur, pourtant remporté grâce à un troisième essai  à 6,62 m (+2,8m/s), sans prendre la planche s’il vous plaît. Le symbole d’une première journée lors de laquelle il a manqué une petite étincelle pour enflammer le stadium d’Albi. L’athlète de Saint-Denis Emotion avait une performance d’un autre calibre dans les jambes. Mais un vent capricieux et des marques difficiles à mettre en place l’ont empêchée de réaliser ce saut après lequel elle court depuis le début de la saison. Il lui reste encore quelques compétitions avant Daegu pour progresser un peu dans la hiérarchie mondiale. Deuxième place pour Elysée Vesanes (US Créteil) avec 6,52 m et troisième place pour l’heptathlonienne Antoinette Nana Djimou avec 6,47 m. La Montreuilloise, qui a également terminé cinquième du javelot avec 52,80 m, nouveau record personnel, est en forme.

Christelle Daunay (SCO Sainte-Marguerite Marseille) est aussi en pleine préparation. Après avoir coupé avec l’entraînement dans la foulée des championnats d’Europe par équipes, la meilleure marathonienne française a effectué une rentrée gagnante en finale du 5000 m. Une course qu’elle a remportée en 16’03’’64, en prenant la tête des opérations à mi-parcours. Un bon indicateur à un mois des Mondiaux, lors desquels elle s’alignera sur la distance supérieure, le 10 000 m. Dans la même épreuve mais chez les hommes, c’est l’Alésien Hassan Hirt qui s’est imposé en 13’58’’11 malgré la fatigue accumulée la semaine dernière lors des Mondiaux militaires à Rio. Toujours du côté du demi-fond, le 3000 m steeple est revenu sans surprise à Sophie Duarte (CA Balma), vainqueur en 10’00’’70.

Inoxydable Montebrun
Chez les lanceuses, c’est l’expérience qui a parlé. La preuve avec les titres de Nadia Vigliano (Nice Côte d’Azur Athlétisme) au javelot et Manuéla Montebrun (Stade Lavallois) au marteau. Les deux expérimentées athlètes ne faisaient pas figure de favorites au vu de leur place dans les bilans. Mais elles ont su sortir la performance qu’il fallait le jour J et malgré la pression. La première a plié le concours dès le deuxième essai, en expédiant son engin à 55,59 m. Quant à la Lavalloise, elle l’a emporté grâce à un troisième jet à 69,06 m, renouant avec un titre auquel elle n’avait plus goûté depuis quatre ans et la saison 2007. Pas de surprise, en revanche, au marteau masculin. C’est le Sottevillais Frédérick Pouzy qui l’a emporté avec 74,31 m.

Pas de record pour Aix-les-Bains
Logique également respectée sur 4x100 m. Le quatuor d’Aix-les-Bains, composé de Manuel Reynaert, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux et Ryan Aifa, a survolé le tour de piste en 39’’55. Mais leur mentor, le « sorcier » Pierre Carraz, faisait la moue à l’arrivée. Les quatre hommes visaient en effet le record de France du CO des Ulis, qui tient depuis 1991 en 39’’06. Christophe Lemaitre a pourtant laissé une très belle impression dans la ligne droite opposée, face au vent. Mais des passages pas aussi huilés que prévus ont empêché les Aixois de réaliser le chrono espéré. Le 4x100 m féminin a, lui, été remporté par l’AC Paris Joinville (Abouké, Diarouma, Lamalle et Touré) en 46’’62, grâce notamment à une superbe remontée de la dernière nommée dans les cent derniers mètres.

Un mot sur les séries du jour avec la belle prestation d’Elodie Guégan (Cima Pays d’Auray), vainqueur, avec aisance, de sa série du 800 m en 2’06’’78. Eloignée des pistes depuis 2009, la Bretonne retrouve progressivement ses sensations et a décidé de croquer à pleines dents dans ces championnats de France. Enfin, les combinards sont à mi-parcours. Malgré une cascade d’abandons, on peut déjà tirer quelques enseignements de leur première journée. Au décathlon, le Tchèque Roman Sebrle vire en tête avec 4122 points. Romain Barras (4093 pts) et Florian Geffrouais (4085 pts) sont en embuscade, sur des bases intéressantes. Chez les filles, c’est Yassmina Omrani qui mène la danse avec 3503 points, grâce notamment à deux belles courses (13’’80 sur 100 m haies et 24’’57 sur 200 m). Prometteur. Un total intermédiaire à confirmer dès demain, lors d’une deuxième journée où les performances vont forcément monter en puissance.

A Albi, Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Vous pouvez retrouver les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici

Pour voir quelques photos de la première journée, cliquez ici

Ils ont dit :

Nadia Vigliano (Nice Côte d'Azur Athlétisme), championne de France du javelot avec 55,59 m : « Les championnats de France Elite, c’est le rendez-vous de la saison pour moi. Il y avait dans le concours d’excellentes filles ayant déjà fait leur preuve ce mois de juillet. Finalement, le podium est dans le désordre par rapport aux bilans. En championnat, ça se joue sur l’envie de gagner. Je suis super contente. Ce titre, qui est le quatrième de ma carrière, est un beau cadeau avant les vacances. »

Elodie Guégan (Cima Pays d’Auray), vainqueur de sa série du 800 m en 2’06’’78 : « Une série, c’est toujours un moment désagréable. Ma tactique était de rester protégée le plus longtemps possible et d’accélérer en puissance aux 500 mètres. Je n’ai rien à perdre. Je suis ici pour m’amuser. Le 800 m, c’est un peu comme une renaissance pour moi. Je m’éclate ! Je retrouve du pied et des sensations. Mais j’ai surtout l’impression de maitriser plus qu’avant. Je ne m’affole pas. Je suis libérée dans ma tête. Le mental est devenu ma plus grande force. »

Christelle Daunay (SCO Sainte Marguerite Marseille), championne de France du 5000 m en 16’03’’64 : « Je suis en pleine phase de travail pour le 10 000 m. J’ai coupé après les championnats d’Europe par équipes. Clémence (Calvin) a bien joué son rôle. Elle a tenté. J’ai pris la tête au bout de 2500 mètres. Je ne suis pas une des plus rapides donc il ne fallait pas que j’attendre le dernier kilomètre. »

Sophie Duarte (CA Balma), championne de France du 3000 m steeple en 10’00’’70 : « Je suis ravie. Je suis encore en quête des minima et ma saison a été en dents de scie. L’envie de faire du steeple est revenue tardivement. Je viens de rentrer des Mondiaux militaires avec beaucoup d’heures de vol et une sinusite. Il me reste encore quelques possibilités pour aller à Daegu. »

Frédérick Pouzy (Stade Sottevillais 76), champion de France du marteau avec 74,31 m : « Je suis très content. Ca faisait deux ans que je passais à côté de la victoire. Je renoue avec le titre. C’est donc une grande satisfaction. En plus, mes parents étaient là, ce qui est une grande première ! Il me reste maintenant quelques compétitions pour aller chercher une performance. »

Eloyse Lesueur (Saint-Denis Emotion), championne de France de la longueur avec 6,62 m : « Cinq de mes essais sont nuls ! J’en ai quand même assuré un. J’ai eu beaucoup de mal à gérer les conditions. Ca n’était pas facile avec le vent qui soufflait puis tombait d’un coup. Lors de mon saut à 6,62 m, je ne suis pas sur la planche.  Je sais que j’ai encore beaucoup de réserve. C’est comme si mon saut était en attente. Je sais que je l’ai dans les jambes et qu’il sortira au bon moment. »

Christophe Lemaitre, champion de France du 4x100 m avec Aix-les-Bains en 39’’55 : « Je me suis quand même bien donné à fond pour ce relais et enfin faire tomber ce record. J’étais très bien en jambes. Je n’ai pas eu de soucis particuliers pendant ma course. Le mot d’ordre du coach en venant ici, c’est de retrouver du plaisir. Les France, c’est quelque chose dont je ne pourrais pas vraiment me passer. C’est plus convivial. Ca permet de changer de décor. »

Manuéla Montebrun (Stade Laval), championne de France du marteau avec 69,06 m : « On va retenir la victoire. Ca fait plaisir. 69 mètres, c’est ce que j’ai fait toute l’année. Il y a mieux à faire. Mais le concours a commencé avec vingt minutes de retard et l’échauffement a été un peu tronqué. Ce qui est encore négatif, c’est mon premier jet lors duquel je ne suis vraiment pas dedans. Mais j’ai réussi à me ressaisir dès le deuxième. Ce titre, ça fait longtemps que je ne l’avais pas eu. Je ne vais pas le bouder ! »

 

PG
Administrateur
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/10 >  
17/02 >  
16/02 >  
07/07 >  
17/06 > (1)
16/06 > (2)
15/06 >  
02/04 >  
26/02 > (1)
25/02 > (4)
le reste de l'actualité
06/10 >  
27/09 >  
27/09 >  
19/09 > (1)
19/09 > (1)
16/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
05/09 > (1)
05/09 >  
30/08 >  
23/08 >  
01/08 >  
25/07 >  
23/07 >  
23/07 >  
17/07 > (1)
17/07 >  
06/07 >  
29/06 >  
25/06 >  
20/06 >  
19/06 >  
19/06 >  
13/06 >  
rechercher
Subventions
PSF
Fil
Info
12345
Outils communication
clubs FFA
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS