MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats de France Elite à Albi : Lemaitre en son royaume
Commentez cette actualité(1)
Championnats de France Elite à Albi : Lemaitre en son royaume

Bis repetita à Albi. Un an après son record de France du 100 m à Valence en 9’’98, Christophe Lemaitre a, de nouveau, abaissé les frontières nationales sur la ligne droite en signant un impressionnant 9’’92. Avec également les minima pour Daegu de Véronique Mang (11’’11) et Myriam Soumaré (11’’17), les sprinteurs ont donné le ton ce vendredi. Récit.

Il a hurlé en voyant son chrono, tiré la langue et sprinté à en perdre haleine dans le virage. Puis il a pris possession du sautoir à la perche en s’offrant quelques sauts de cabri, sous les yeux de ces dames pourtant en plein concours. Une arrivée « boltienne », c’est ce que Christophe Lemaitre s’est offert ce jeudi, dans un stadium d’Albi bien rempli et transi de bonheur. Il faut dire que le chrono le valait bien. En 9’’92 (+2m/s, soit pile la limite autorisée), le sprinteur de l’AS Aix-les-Bains a, cette fois, raboté trois centièmes à son record de France dans des conditions parfaites pour ne pas dire idylliques. Un petit bond chronométrique pour le triple champion d’Europe, qui nous avait plutôt habitués à une progression « à l’économie », centième par centième. Ca y est, il a franchi un nouveau cap dans la hiérarchie mondiale. Désormais neuvième aux bilans planétaires, et surtout septième à trois par pays, il se rapproche de cette fameuse barrière des 9’’90. Sa course ne restera pourtant pas comme un modèle du genre. Alors que Yannick Lesourd, placé à côté de lui sur la ligne de départ, était sorti comme une balle des starting-blocks, le kid du Bugey mettait du temps à réagir. Ce n’est qu’au bout de trente mètres qu’il dépassait le Racingman, en compagnie de l’épatant Jimmy Vicaut. La deuxième partie de sa course était en revanche superbe, même si l’Aixois cassait un poil trop tôt. C’est sûr, il a encore de la marge. Qu’importe,  il s’est amusé aujourd’hui. Et c’est bien là sa force, à Christophe Lemaitre, cette insouciance qu’il a retrouvée cet après-midi en s’amusant comme un gamin, sur son terrain. A noter la deuxième place d’un autre petit prodige, le junior Jimmy Vicaut (Lagardère Paris Racing), qui a égalé son record personnel  en 10’’07, à trois centièmes du record de France et d’Europe junior d’un certain… Lemaitre. Troisième place pour Martial Mbandjock (Lille Métropole Athlétisme) en 10’’17, toujours en délicatesse avec ses tendons d’Achille.

Mang et Soumaré accélèrent
Pas de record de France sur 100 m dames. Mais quelle course, là aussi ! Véronique Mang et Myriam Soumaré ont su bien profiter de l’aspiration de la Gabonaise Rudy Zang-Milama, excellente partante. C’est cette dernière qui l’a emporté en 11’’09 (+1m/s), deux centièmes devant une Véronique Mang qui a égalé son record personnel. Légèrement en retrait pendant la première partie de la course, la Franconvilloise ne s’est pas affolée et a fini très fort, grâce à une technique et un placement irréprochable. Ce fut un peu l’inverse pour Myriam Soumaré, qui s’est un peu crispée dans les trente derniers mètres. En 11’’17, elle est tout de même descendue un centième sous les minima requis pour Daegu. Et c’est bien là le principal. Les deux médaillées de Barcelone peuvent maintenant aborder le rendez-vous coréen en ayant fait le plein de confiance.

Marion Lotout (Athlétisme Sud 22), elle, ne sait pas encore si elle sera du voyage en Asie. Mais la Bretonne au caractère bien trempé s’est, ironie du sort, débarrassée des minima pour les… Jeux olympiques de Londres ! En franchissant une barre à 4,50 m, elle a amélioré son record personnel de dix centimètres et pris la deuxième place d’un concours remporté par la Franco-Portugaise Maria-Leonore Ribeiro Tavares avec la même barre, soit un record du Portugal. De quoi effacer sa déception des championnats d’Europe espoirs d’Ostrava, lors desquels elle avait été éliminée en qualifications. A seulement cinq centimètres de la performance demandée pour aller en Corée, Marion croise désormais les doigts avant le comité de sélection.

Autre satisfaction du jour : le décathlonien Romain Barras. Premier point positif : le sociétaire du SO Calais est allé au bout de la compétition sans ressentir de grosses douleurs, ce qui n’était pas gagné d’avance. Le vrai bonus, c’est qu’il l’a en plus emporté avec 8117 points, un total satisfaisant malgré un concours de la perche difficile (4,60 m). Le champion d’Europe a devancé d’un rien la légende de la discipline Roman Sebrle. Le Tchèque, avec 8109 points, a tout de même validé son billet pour les Mondiaux de Daegu, ce qui était l’unique objet de sa venue. Troisième place pour Florian Geffrouais (Martigues Sport Athlétisme) avec 7932 points. A l’heptathlon, victoire de Blandine Maisonnier (Entente Sud Lyonnais) avec 5870 points, un total qui devrait lui permettre de se qualifier pour les Universiades.

Diniz en grande forme
Plus tôt dans la journée, Yohann Diniz avait impressionné les observateurs sur 10 000 m marche. Malgré une chaleur pesante dès les premières heures de la matinée, le Rémois a amélioré la meilleure performance française de tous les temps et réalisé la meilleure performance mondiale de l’année en 38’44’’97. Un chrono de très haut calibre, qui confirme que le champion d’Europe du 50 km marche est en très grande forme à un mois du grand rendez-vous de sa saison. Sur la même distance mais chez les femmes, c’est Sylwia Korzeniowska, bien qu’affaiblie par un petit virus, qui a franchi en première position la ligne d’arrivée en 46’21’’67.

Toujours du côté des courses, le très indécis 100 m haies a été remporté par Sandra Gomis en 12’’93 (+1m/s). Un nouveau record personnel  pour la Nantaise, qui est à huit centièmes des minima pour les Mondiaux. Moins de suspens à la hauteur, où Mélanie Melfort s’est une nouvelle fois baladée. La sauteuse d’Alsace Nord Athlétisme a effacé 1,89 m avant d’échouer par trois fois face à une barre à 1,92 m. Déception pour les lanceurs Laurent Dorique (72,98 m au javelot), Gaëtan Bucki (19,53 m au poids) et Jessica Cérival (16,92 m) qui n’ont pas réalisé les performances qu’ils espéraient, malgré leur victoire. A noter, au poids messieurs, le record de France junior de Frédéric Dagée avec 17,92 m. Dernier concours de la journée : le triple saut où, en l’absence de Teddy Tamgho et de Benjamin Compaoré, l’inoxydable Karl Taillepierre a dépassé d’un centimètre les 17 mètres, avec un vent malheureusement un peu trop favorable de 2,9m/s.

Enfin, le demi-fond a sacré les athlètes les plus forts mais surtout les plus malins, à l’issue de courses très tactiques. Sur 800 mètres femmes, Clarisse Moh (Lagardère Paris Racing) a fait parler sa pointe de vitesse dans la dernière ligne droite, après être restée en embuscade pendant les deux tours de piste. Son chrono : 2’03’’61. Le 1500 m hommes s’est, lui, résumé à un dernier quatre cents mètres au sprint. A ce petit jeu-là, c’est l’impressionnant Florian Carvalho qui a facilement dominé les débats. Bras levés à trente mètres de l’arrivée, le demi-fondeur de l’US Nemours Saint-Pierre a gagné en 3’54’’35. Une performance anecdotique. Mais qui permet de se souvenir que c’est d’abord la lutte pour le titre qui fait tout le sel d’un  championnat de France. Même quand un Christophe Lemaitre affole chaque année les chronos.

A Albi, Florian Gaudin-Winer pour athle.com

Vous pouvez retrouver, les résultats épreuve par épreuve en cliquant ici

Pour voir quelques photos de la deuxième journée, cliquez ici
Pour voir quelques photos de la première journée, cliquez ici

Ils ont dit :

Sylwia Korzeniowska (Lille Métropole Athlétisme), championne de France du 10 000 m marche en 46’21’’67 : « C’était long, vingt-cinq tours ! Heureusement que ça n’étaient que dix kilomètres. Il faisait chaud. J’étais un peu malade. Jusqu’à ce matin, je n’étais pas sûr de participer. J’ai chopé un petit virus. Christine (Guinaudeau) avait aujourd’hui toutes ses chances. Mais je suis un peu plus endurante. Ma saison est sans doute terminée même si je ne suis sûre de rien pour Daegu. Je suis à une minute des minima. C’est peu et beaucoup à la fois. »

Yohann Diniz (EFS Reims Athlétisme), champion de France du 10 000 m marche en 38’44’’97 : « J’ai fait une course appliquée. L’objectif était de réaliser une belle dernière répétition avant les Mondiaux, en étant solide. Tout s’est bien passé. Je n’ai pas trop souffert de la chaleur. Ca m’a permis de bien travailler dans l’optique de la fin de course à Daegu. On entre dans la dernière ligne droite. A un mois de l’échéance, c’est toujours bien d’être bien psychologiquement. Je suis serein. »

Jessica Cérival (Entente Franconville Cesame Val d’Oise), championne de France du poids avec 16,92 m : « Je fais un mètre de moins que cet hiver. Ca me saoule ! Je ne fais rien de bien, je n’avance pas. Plus je me focalise sur les 18 mètres, moins j’y arrive. C’est complètement psychologique. Il y a trop de frustration. Quand on a été mauvaise, il faut le dire clairement. Il me reste encore quinze jours pour faire les minima. Si j’y arrive, je serai la plus heureuse des femmes. »

Clarisse Moh (Lagardère Paris Racing), championne de France du 800 m en 2’03’’61 : « Je savais que ça allait être tactique et que j’avais une bonne pointe de vitesse.  J’ai répondu à chaque attaque et je savais qu’à la sortie du dernier virage, il allait falloir serrer les dents. Ces dernières années, j’étais toujours sur le podium mais à la troisième place. Mentalement, avoir gagné va me donner plus de confiance en moi pour la saison prochaine. »

Héni Kéchi (Entente Sud Lyonnais), vainqueur de sa série du 400 m haies en 50’’51 : « Je suis content de mes sensations. Il y avait un gros vent de face assez usant dans la ligne droite opposée. Je me suis contenté d’assurer la première place. Mais je pense que la piste est rapide. En finale, il va falloir essayer de prendre un peu des risques. On est trois à pouvoir gagner et, en plus, on est partenaires d’entraînement. Ca ne va pas être facile. »

Laurent Dorique (AC Cannes), champion de France du javelot avec 72,98 m : « Un titre de champion de France, c’est toujours bon à prendre. Surtout que je sors d’un mois d’inactivité à cause d’une élongation à l’adducteur. Mais quand on est compétiteur, on aime bien allier une performance à la victoire. La perf est très moyenne. Je mords un essai bêtement sur la ligne à plus de 75 mètres.  Maintenant, je vais prendre du repos et revenir l’année prochaine pour continuer à me faire plaisir. »

Mélanie Melfort (Alsace Nord Athlétisme), championne de France de la hauteur avec 1,89 m : « J’avais des jambes un peu bizarres aujourd’hui. Je n’avais pas trop de peps. C’est dommage. C’est toujours la même chose, je m’ennuie un peu. J’attends vraiment longtemps avant d’entrer dans le concours. Ce n’est pas évident. Il faut que j’arrive, même seule, à trouver la motivation. »

Sandra Gomis (Stade Nantais AC), championne de France du 100 m haies en 12''93 : « Je suis contente. Je suis championne de France et je bats mon record personnel. Ma course a été plutôt bien au début. Il y a en revanche des choses à corriger sur la fin. J’ai essayé d’écouter Renaud (Longuèvre) entre la série et la finale. Il m’a dit de refaire un bon départ et de tout donner. Il me manque juste les minima aujourd’hui. Il me reste encore une course pour les réaliser. Ce sera à la Roche-sur-Yon. »

Myriam Soumaré (AA Pays de France Athlé 95), vice-championne de France du 100 m en 11’’17 : « Je n’ai jamais été inquiète pendant ma préparation. Je savais que j’allais faire un bon chrono. Je suis assez satisfaite de ma course sur le plan technique même si je lutte un peu sur la fin. Mon travail doit de toute façon payer à Daegu. »

Véronique Mang (Entente Franconville Cesame Val d’Oise), championne de France du 100 m en 11’’11 : « J’étais venue avec l’objectif de remporter le titre. C’est fait ! Enfin, il faisait très beau et la piste allait très vite. J’ai fait ma course. Je ne me suis pas du tout focalisée sur mes adversaires. J’ai réalisé une belle mise en action puis je suis restée placée en étant très technique. Je vais maintenant savourer mon titre avant de repartir au travail. Arriver à Daegu avec un chrono de 11’’11, c’est très bien psychologiquement. »

Karl Taillepierre (ES Montgeron), champion de France du triple saut avec 17,01 m : « Ca fait plaisir. Ca faisait un petit moment que je n’avais pas remporté un titre de champion de France. Avec le vent, ça n’était pas évident. Mais l’essentiel était de gagner. Pour la suite, on va attendre et on verra quelle sera la décision du comité de sélection. »

Christophe Lemaitre (AS Aix-les- Bains), champion de France du 100 m en 9’’92 (record de France) : « Je me suis senti très bien. J’ai péché au niveau de ma mise en action, qui était moyenne. Heureusement, je suis arrivé à faire la différence pendant la seconde partie de course en allant vite tout en restant fluide. J’ai réalisé ce chrono grâce à de très bonnes conditions. Il faudra rééditer ça dans des conditions plus normales. Je savais que j’avais ce temps dans les jambes. Ca ne m’étonne qu’à moitié. C’était important de bousculer la hiérarchie et de me mettre en confiance. Etre dans un championnat, ça me stimule davantage et ça me permet de prendre plus de plaisir. »

Blandine Maisonnier (Entente Sud Lyonnais), championne de France de l’heptathlon avec 5870 points : « Je suis surtout satisfaite de ma deuxième journée. Hier, j’ai fait des contre-performances au poids et à la hauteur. C’est la preuve qu’un heptathlon n’est jamais fini avant la fin du 800 mètres. La longueur m’a bien relancée aujourd’hui. Je réalise normalement les minima pour les Universiades. »

Gaëtan Bucki (Lille Métropole Athlétisme), champion de France du poids avec 19,53 m : « J’ai galéré un peu tout cet été à essayer de retrouver mon niveau de forme de cet hiver. C’était beaucoup mieux techniquement mais je n’ai pas la même pêche. C’est un peu frustrant. Je partais dans l’objectif d’au moins me rapprocher des 20,50 m. A la fin du concours, je n’ai même pas pris de plaisir. »

Florian Carvalho (US Nemours Saint-Pierre), champion de France du 1500 m en 3’54’’35 : « C’est une saison presque parfaite. Je n’avais pas nécessairement de jus dans les pattes. J’ai recouru exactement de la même manière qu’à Ostrava en finissant fort. Je suis venu ici sans réelle pression, pour prendre un peu plus d’expérience. A Daegu, j’espère au moins entrer en demi-finale. Mais je suis capable de m’étonner… »

Romain Barras (SO Calais), champion de France du décathlon avec 8117 points : « C’est dommage, je rate les minima pour les Jeux (fixés à 8200 pts) à cause de la perche. Mais je suis très satisfait par mon championnat.  Je n’avais pas gagné le titre depuis 2005. Ca compense vraiment. Le niveau était super relevé même s’il y a eu beaucoup de blessures. C’était super sympa de concourir avec Roman. En plus, il a fait ses minima. Par contre, je lui dois trois bières car il m’a battu dans les trois épreuves où on avait fait des paris ! Sur le plan physique, ça n’est pas si mal même si j’ai toujours une petite douleur à la hanche. »

Marion Lotout (Athlétisme Sud 22), vice-championne de France de la perche avec 4,50 m : « Je réalise les minima pour les Jeux ! Il me manque, par contre, cinq centimètres pour Daegu. Je bats mon record de dix centimètres. Je savais que je n’étais pas très loin de ces 4,50 m. A 4,55 m, j’étais un peu fatiguée. J’ai changé de perche, en en prenant une que je n’avais encore jamais utilisée. J’ai un peu hésité au premier essai puis, après, je me suis vraiment mis dedans. Je sais que j’ai cette hauteur dans les jambes. »

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (1)
Maurice Maitre - 03/08 (17h36)
Ces championnats de france à Albi sont d'un cru très moyen. Hormis Christophe Lemaitre et son dauphin Jimmy Vicaut ; les performances ne sont pas à la hauteur de ce que l'on espérait . C'est vrai que le vent du samedi a contribué à fausser les résultats .Une anecdote ; le public était très mal discipliné , à chaque arrivée de course dans la tribune d'honneur tout le monde se levait !!! Résultat on ne voyait pas grand chose !!!
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
09/10 >  
17/02 >  
16/02 >  
07/07 >  
17/06 > (1)
16/06 > (2)
15/06 >  
02/04 >  
26/02 > (1)
25/02 > (4)
le reste de l'actualité
06/10 >  
27/09 >  
27/09 >  
19/09 > (1)
19/09 > (1)
16/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
05/09 > (1)
05/09 >  
30/08 >  
23/08 >  
01/08 >  
25/07 >  
23/07 >  
23/07 >  
17/07 > (1)
17/07 >  
06/07 >  
29/06 >  
25/06 >  
20/06 >  
19/06 >  
19/06 >  
13/06 >  
rechercher
Subventions
PSF
Fil
Info
12345
Outils communication
clubs FFA
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS