MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Derniers
clichés
Les
Vidéos
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Patrick Tambwe : « Être finaliste aux Jeux de Londres »
Commentez cette actualité(5)
Patrick Tambwe : « Être finaliste aux Jeux de Londres »

À bientôt 37 ans, Patrick Tambwe s’est offert un cadeau de prestige le 12 janvier dernier. En effet, en remportant le marathon de Tibériade en Israël en 2h07’30’’, le natif de Kinshasa (République Démocratique du Congo) a non seulement réussi les minima pour les Jeux olympiques de Londres, mais il a également réalisé la troisième meilleure performance française de tous les temps sur cette distance. Une superbe performance qui ne surprend pas pour autant le sociétaire du Lille Métropole. Pour lui, sa carrière ne fait que commencer.

Athle.com : Vous êtes le 3e français à réaliser les minima pour les Jeux olympiques de Londres, grâce à votre performance lors du marathon de Tibériade en Israël. C’est une satisfaction ou une surprise ?
Patrick Tambwe : Ce n’est pas une surprise. Cela faisait longtemps que je me préparais pour réussir cette performance. J’avais déjà couru en 2h10’09’’ l’année dernière sur ce même parcours. Mais à l’époque, je n’avais pas réussi à me sélectionner pour les championnats du monde pour quelques secondes (29 secondes). Cette fois-ci, pour les Jeux olympiques, je ne voulais pas tomber dans le même piège. Il ne fallait pas que je me rapproche des minimas, mais il fallait que je les fasse vraiment. C’était mon objectif. En même temps, j’avais fait une bonne préparation et je ne pouvais faire qu’une bonne performance là-bas. Je suis donc très content aujourd’hui. J’ai fait les minima et j’ai battu mon record personnel de plus d’une minute.

Vous établissez également la troisième meilleure performance française de tous les temps sur cette distance. Comment expliquez-vous cette réussite alors que vous fêterez vos 37 ans cette année ?
Je savais que vous poseriez cette question. Il n’y a bien qu’en France que l’on pense qu’un athlète est trop vieux à 37 ans ! Mais, moi, quand je vois les Kenyans, quand je cours, je constate que ceux qui performent sur marathon ont tous 39 ou 40 ans. J’ai même déjà vu des athlètes de 42 ans courir en 2h06’. Je ne m’estime donc pas trop vieux. Au contraire, je pense même que je commence seulement ma carrière dans le haut niveau. À 35 ans, on commence seulement à acquérir de l’expérience dans cette discipline, à devenir vraiment bon, résistant et endurant. J’espère donc continuer et aller chercher des chronos à 2h06’, voire 2h05. En tous cas je vais essayer.

Vous aviez déjà frôlé une sélection mondiale sur ce marathon l’année dernière. C’est un parcours qui vous correspond ?
C’est vrai que ce marathon m’avait plutôt bien réussi l’année dernière et c’est pour cette raison que j’y suis retourné cette année. Mais, cela reste un marathon comme les autres. Il n’a rien de particulier si ce n’est que l’on n’a pas trop de vent de face ni de côté et que le parcours est en aller-retour sur une sorte d’autoroute, avec deux petites cotes au 25e et au 36e km, dans la phase retour.

Revenons à cette course. Dans quel état d’esprit étiez-vous en prenant le départ ?
Je me sentais bien et j’espérais bien faire les minima, voire battre mon record. En revanche, je ne m’attendais pas à gagner car je savais qu’il y avait plusieurs athlètes qui avaient de meilleures références que moi. Je suis donc resté prudent dans la première partie en me disant que j’attaquerais dans la 2e partie. J’ai passé le semi en 1h04’ et, là, j’ai su que c’était possible. Je me sentais vraiment très frais par rapport aux autres, c’est ce qui m’a permis de rejoindre le groupe de tête au 23e km. Au 30e km, j’étais sur d’excellentes bases et je me suis dit : « c’est maintenant ou jamais, tu peux rattraper les deux Kényans qui se sont échappés au 30e et les battre à la fin ». Ce n’étaient plus les jambes qui couraient mais la tête ! Je me suis échappé et je les ai rattrapés au 37e km. On a alors parcouru quatre kilomètres ensemble et au 41e j’ai lancé mon sprint final. C’est ce qui m’a permis de gagner avec deux secondes d’avance.

Comment allez-vous gérer désormais votre préparation en vue des Jeux olympiques de Londres ?
Je vais d’abord effectuer comme prévu la saison de cross en enchainant le championnat interarmées, les interrégionaux et les championnats de France de cross. Je couperai ensuite une ou deux semaines en avril afin de récupérer un peu avant d’attaquer la période de stage en altitude à Font-Romeu en mai et juin. Côté compétition, je devrais participer aux interclubs en mai sur 5000 m, puis je chercherai un semi marathon ou un 10 000 m sur piste pour début juin. Je ne pense pas que j’en ferai plus.

Les Jeux olympiques de Londres seront vos premiers Jeux. Avez-vous déjà un objectif précis ?
Mon objectif est d’être finaliste et donc de finir dans les huit premiers. Cela fait longtemps que l’on n’a pas eu de Français dans les huit premiers. Mohamed Ouaadi doit être le dernier et c’était il y a 12 ans aux JO de Sydney (8e). Mais, le marathon aux Jeux, c’est toujours particulier. Ce n’est pas comme un marathon à Paris, il n’y a pas de lièvres ou de meneurs d’allures qui aident à aller plus vite et à faire de supers chronos. Chacun doit courir pour soi-même. En même temps, je pense être bon pour ce genre de course. Je cours souvent seul sur les marathons. Je n’ai pas besoin qu’on me donne une allure et je sais me caler tout seul à 1h05 au semi. C’est ma force. J’espère que cela m’aidera aux JO de Londres.

Propos recueillis par Véronique Bury pour athle.com

Retrouvez la biographie de Patrick en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions (5)
Silvio Caielli - 19/02 (21h09)
je viens d apprendre que patrick n as aucun partenaire sportif ??!!! et vous la FFA vous avez fait aucun geste vers lui ?? et addidasl qui est le partenaire de la FFA ne pourrait pas l aider ??!!
Jean-françois Rameau - 21/01 (23h11)
Bravo Patrick, je suis super content pour toi, tu le mérites amplement. Nous avons couru ensemble il y a une dizaine d'années, au semi de Gien notamment, tu venais de gagner le marathon du Mont St Michel je crois, nous avions parcouru les 10er km ensemble et tu avais gagné en 1h07, j'avais fini en 1h10.....tu galérais à l'époque. Encore une fois je suis super content pour toi et je suis ton premier supporter.
Thierry Rouillé - 21/01 (12h38)
Donc, il ne faut pas dire "Allez Patrick !" mais "Allez Louya !"...
Silvio Caielli - 20/01 (11h24)
et puis ce qui n est pas ecrit c est que sa force premiére il la prend de son Seigneur et Sauveur Jésus. son coach c est Jésus . sa foi en Christ lui donne l esperence .
Eric Rocanieres - 19/01 (21h23)
Bravo! Espérons pour Londres un chrono en 2:10 et ce ne sera pas loin du podium...
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
20/04 > (2)
09/03 >  
06/03 > (5)
07/01 > (1)
19/12 > (4)
11/12 >  
28/11 >  
20/11 > (1)
13/11 > (2)
07/11 > (1)
le reste de l'actualité
29/05 >  
28/05 >  
28/05 >  
25/05 >  
22/05 >  
20/05 >  
15/05 > (16)
14/05 >  
11/05 > (6)
11/05 > (1)
08/05 >  
30/04 >  
29/04 > (3)
27/04 >  
25/04 >  
23/04 > (4)
23/04 > (12)
18/04 >  
17/04 >  
16/04 > (3)
15/04 >  
13/04 >  
09/04 >  
08/04 >  
07/04 > (15)
rechercher
Fil
Info
12345
Gros
Plans
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS