MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Mélina Robert-Michon : « Plus de temps et de liberté »
Commentez cette actualité
Mélina Robert-Michon : « Plus de temps et de liberté »

Elle a réussi son pari. A 32 ans, Mélina Robert-Michon va participer cet été à ses quatrièmes Jeux olympiques. Un exploit et la marque d’une impressionnante longévité au plus haut niveau. La discobole entraînée par Serge Debié a pris dimanche la troisième place de la Coupe d’Europe hivernale de lancers à Bar (Monténégro), avec un jet à 63,03 m. Après avoir donné naissance à la petite Elyssa en août 2010, la lanceuse de Lyon Athlé a bien retrouvé son meilleur niveau. Finaliste à Pékin au 2008, elle veut désormais viser plus haut. Interview.

Athle.fr : Mélina, juste après ce cinquième essai qui vous envoie à Londres, que se passe-t-il dans votre tête ?
Mélina Robert-Michon : Tous les sentiments se mêlent. Il y  a le soulagement d’avoir réalisé les minima, ce qui permet de préparer différemment la saison estivale. Il y a aussi beaucoup de joie avec en plus le podium. Et puis, cette performance est l’aboutissement de tout le travail réalisé. Au moment de ma coupure pour avoir un bébé, j’avais dit que je reviendrais pour Londres. Ce résultat montre que j’ai fait le bon choix.

Vous êtes montée en puissance au fil de la compétition…
Je suis encore plus contente du déroulement du concours. J’étais toute proche des minima après le quatrième essai (61,96 m). Je me disais que ce n’était pas possible de les rater pour quatre centimètres. Dès l’échauffement et même la veille de l’épreuve, j’avais senti que j’étais super bien. En ratant mon premier essai et en lançant pourtant à 57,94 m, je me suis dit que j’allais faire une bonne performance. Il y a des concours comme cela, où tout se passe bien et tout vous réussit, où vous avez l’impression que c’est facile. J’ai pris beaucoup de plaisir.

Aviez-vous prévu d’obtenir si tôt dans la saison votre billet pour les Jeux ?
C’était quand même une grosse compétition, avec des filles qui avaient un beau palmarès. C’était important de réaliser les minima dans un tel contexte plutôt que lors d’un petit meeting. Avec mon entraîneur, on espérait que je fasse les minima là-bas, pour pouvoir préparer tranquillement la suite. J’étais donc en forme. Mais la Coupe d’Europe hivernale des lancers, c’est souvent un quitte ou double au niveau des conditions climatiques.

Comment allez-vous désormais aborder la suite ?
Ces minima permettent de changer le programme pour pouvoir se concentrer sur les Jeux, un peu comme pour Pékin il y a quatre ans, où j’avais été présélectionnée après les Mondiaux d’Osaka. Je vais pouvoir choisir mes meetings, ne pas me prendre la tête avec les conditions climatiques. Cela me laisse plus de temps et de liberté dans mes choix. J’aurai moins de pression et je ne m’épuiserai pas dans la course aux minima. Le but sera d’aller chercher la concurrence en allant le plus possible à l’étranger, pour concourir avec les meilleures. Je participerai aussi aux championnats d’Europe. Ce sera une petite répétition avec l’enchaînement qualification et finale. Le rendez-vous continental sera aussi relevé.

Vous n’aviez plus lancé aussi loin depuis trois ans et la saison 2009…
Je pense que je peux aller encore plus loin. J’ai retrouvé mes sensations et je crois même avoir progressé. J’ai encore de la marge. Ce résultat prouve que j’ai vraiment fait les bons choix. Ça fait du bien à la tête.

Dans quels secteurs vous êtes-vous améliorée ?
Après les Mondiaux de Berlin, les Allemands ont fait des études biomécaniques sur les lancers des meilleures athlètes. Cela nous a permis de repérer les choses qui n’allaient pas.  Dans la plupart des critères, j’étais deuxième ou troisième. Mais j’étais nettement en dessous de presque tout le monde au niveau de l’angle de mon engin. J’ai travaillé ce secteur. Physiquement, je peux encore gagner un petit peu. Il me reste environ trois mois pour cela.

Vous sentez-vous la même athlète qu’avant votre grossesse ?
Mentalement, c’est forcément un peu différent. Ma vision n’est plus seulement tournée vers l’athlétisme et la performance. La famille passe avant le sport. Avoir un enfant permet de prendre du recul. Mais c’est surtout l’expérience acquise au cours de ma carrière qui me permet d’être différente, comparée à il y a quelques années. Sur le plan physique, je suis au même niveau qu’il y a trois ans, voire plus forte.

Vous allez participer cet été à vos quatrièmes Jeux olympiques…
Je ressens forcément de la fierté. Mes trois premières participations ont été tellement différentes à chaque fois que je n’ai pas l’impression que je vais prendre part à mes quatrièmes Jeux. C’est passé vite ! Ce sont toutes ces expériences qui m’ont donné envie de continuer. Cette longévité, c’est aussi le signe que j’ai été bien entourée. J’ai été épargnée par les blessures.

Les J.O sont une compétition à part…
Je me rappelle de la première fois où j’ai découvert le village olympique, en 2000 à Sidney. C’était une autre planète, comme un monde parallèle pendant quinze jours. Il y a tous les sports et tous les pays. C’est ce côté universel qui m’avait frappée. La première fois, on est un peu spectateur de tout ça. A Pékin, en 2008, j’ai été finaliste. J’avais plus de maturité et de régularité. C’est la clé. J’avais la vingt-septième performance d’engagement mais je m’étais dit : c’est aujourd’hui que ça compte ! Tous les compteurs sont remis à zéro. Il ne faut pas regarder les bilans.

Quelles pourront être vos ambitions à Londres, après votre huitième place il y a quatre ans ?
J’ai bien sûr envie de faire mieux. Le but sera de s’approcher du podium et même de monter dessus. Quatrième ou huitième, c’est pareil. Il y a forcément du boulot pour intégrer le top 3 mais ça n’est pas infaisable.

Propos recueillis par Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Mélina en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/09 >  
04/09 >  
20/08 > (3)
16/08 >  
14/08 > (2)
02/08 >  
31/07 > (3)
18/06 > (3)
05/06 >  
22/05 >  
le reste de l'actualité
19/09 >  
19/09 >  
18/09 >  
17/09 >  
16/09 >  
15/09 >  
13/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
09/09 >  
06/09 > (2)
05/09 > (2)
04/09 >  
02/09 >  
30/08 >  
29/08 > (2)
28/08 > (1)
28/08 >  
28/08 >  
27/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
24/08 >  
24/08 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS