MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Stéphanie Falzon : « Me rapprocher du podium à Londres »
Commentez cette actualité
Stéphanie Falzon : « Me rapprocher du podium à Londres »

En projetant son marteau à 72,60 m, soit à plus d’un mètre des minimas exigés (71,50m), lors de la Coupe d’Europe des lancers à Bar (Montenegro) le 18 mars dernier, la lanceuse Stéphanie Falzon s’est assurée son billet pour les prochains Jeux olympiques de Londres. Cette performance lui permet aussi d’être plus sereine aujourd’hui pour envisager la suite de sa préparation après une entame de saison compliquée.

En mars dernier, vous avez lancé votre marteau à 72,60 m lors de la Coupe d’Europe des Lancers. Vous attendiez-vous à réaliser une telle performance si tôt dans la saison ?
Non, pas du tout. J’ai eu un début d’année très compliqué avec pas mal de soucis physiques et de galères au niveau des entrainements. Je traine en effet depuis quelques temps des douleurs au dos et aux ischios et mes deux entraîneurs ont également eu des problèmes de santé qui les ont éloignés du stade. Du coup, comme je n’ai pas de groupe d’entraînement, je me suis souvent retrouvée à m’entrainer seule en janvier et en février. Cela a été très dur psychologiquement, surtout pendant la période de grand froid avec la neige. J’avais du mal à me motiver. Mais j’ai tenu et c’est peut-être ce qui a payé ? Je m’étais quand même entrainée dur malgré les circonstances, mais je ne pensais pas du tout faire cette performance dès le mois de mars.

Dans quel état d’esprit avez-vous abordé cette compétition ?
Pour se qualifier, il fallait faire les France. Mais, j’ai bullé et j’ai fait trois zéros. Pour moi, c’était la preuve d’un manque de mental et d’un manque de physique… Je n’étais pas fière. Heureusement, la fédération m’a quand même retenue pour la Coupe d’Europe. J’avais besoin de voir où j’en étais dans ma préparation en me confrontant à la concurrence, mais j’avais surtout à cœur de me bouger pour montrer que ma performance aux France n’était qu’un accident et que j’étais quand même bien présente. Là-bas, nous avons eu de bonnes conditions. Il faisait bon. Il y avait un beau plateau, une bonne concurrence. Cela explique peut-être pourquoi cela a bien fonctionné puisque, dès le premier essai, je lance à 71,46 m. Malgré tout, je pense que si j’ai réussi à faire 72,60 m au 5e essai, c’est davantage à la tronche et à l’envie. Je n’étais pas vraiment prête techniquement à aller si loin.

En 2008, vous aviez décroché votre première sélection olympique pour les Jeux de Pékin au mois de juin. Qu’est ce que cela change pour vous de confirmer votre sélection pour les JO si tôt dans la saison ?
Tous ceux qui avaient réalisé les minimas olympiques l’année dernière étaient déjà présélectionnés pour les Jeux de Londres. Cette année, je n’avais donc qu’à participer aux Championnats de France et prouver que j’étais en forme pour être certaine d’aller aux Jeux. Cela change donc beaucoup de choses dans ma préparation puisqu’il n’y a pas la pression des minimas. Cela me permet de me préparer plus sereinement. Là par exemple, nous sommes fin avril, la saison commence avec les premiers tours d’interclubs et moi je suis encore en préparation lourde, avec des séries longues en musculation. Cela ne part pas encore très loin à l’entraînement car je suis encore dans le foncier. Mais, je n’ai pas la pression de devoir me préparer pour faire une performance tout de suite. Au contraire, je sais que j’ai encore devant moi trois mois de travail.

Justement, comment envisagez vous ces derniers mois qui vous séparent désormais de l’échéance olympique ?
J’ai encore une dernière semaine de foncier et après je vais commencer à relâcher petit à petit. Les séries vont réduire et on va partir dans quelque chose de plus dynamique afin d’affiner la préparation. Je dois aussi et surtout revoir mon coach Gilles Dupray en mai pour commencer l’affinage technique. À cause de son accident en scooter, je ne l’ai pas vu depuis trois mois alors que l’on se voit habituellement tous les 15 jours ou 3 semaines. Je l’attends donc de pieds fermes.

Quelles sont vos ambitions lorsque vous pensez aux Jeux de Londres ?
Je veux m’approcher au plus près du podium, c’est à dire être au moins finaliste. Jusqu’à présent, j’ai toujours approché une place de finaliste, j’ai été 9e, 12e, mais je n’ai jamais réussi à finir dans les 8 premières que ce soit sur un championnat du monde ou un championnat d’Europe. J’aimerai bien y parvenir à Londres. Pour cela, je pense qu’il faudra au moins faire 71,50 m voire 72 m pour rentrer en finale.

Les Jeux, cela change beaucoup d’un championnat du monde ?
Les JO, c’est vraiment le rêve de tous sportifs. C’est la plus grande manifestation au monde, tous les sports sont réunis. C’est quelque chose de magique. Quand on est là bas, on est sur une autre planète. Mais, puisque je l’ai déjà vécu une fois, que c’était alors déjà un aboutissement en soi pour moi, je pense que je n’aurai pas la même vision cette année. Cette fois-ci, ce sera vraiment un combat pour réussir à y faire quelque chose. En même temps, je sais que l’aspect psychologique aux JO est très spécial. On a du mal à le décrire en tant qu’athlète. Mais le fait que ça n’ait lieu que tous les quatre ans, que ce soit si grandiose, explique aussi que ce soit toujours plus difficile mentalement de réussir là bas. Même si la préparation reste la même, la pression et l’enjeu sont quand même différents d’un championnat du monde ou d’Europe. Et puis l’athlétisme est le sport olympique par excellence…

Propos recueillis par Véronique Bury pour athle.fr

Retrouvez la biographie de Stéphanie en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/09 >  
04/09 >  
20/08 > (3)
16/08 >  
14/08 > (2)
02/08 >  
31/07 > (3)
18/06 > (3)
05/06 >  
22/05 >  
le reste de l'actualité
19/09 >  
19/09 >  
18/09 >  
17/09 >  
16/09 >  
15/09 >  
13/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
09/09 >  
06/09 > (2)
05/09 > (2)
04/09 >  
02/09 >  
30/08 >  
29/08 > (2)
28/08 > (1)
28/08 >  
28/08 >  
27/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
24/08 >  
24/08 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS