MES ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Linda Marguet : « J’attends les Interclubs pour me situer »
Commentez cette actualité
Linda Marguet : « J’attends les Interclubs pour me situer »

En terminant au pied du podium (4e) des championnats d’Europe en salle de Bercy, en mars 2011, Linda Marguet avait été une des bonnes surprises de la compétition côté français. D’autant que la sociétaire du Doubs Sud Athlétisme, déjà triple championne de France indoor (2009, 2010, 2011) avait profité de l’occasion pour porter son record en salle à 2’01’’32, tout près de sa meilleure marque en plein air (2’01’’20 en 2010). Voilà qui laissait augurer de belles perspectives pour l’été. Las ! A part un 400 m aux Interclubs, la jeune femme a ensuite pointé aux abonnées absentes tout le reste de l’année. La faute à une vilaine blessure désormais oubliée. Un coup d’arrêt qui ne gâche d’ailleurs pas son appétit à l’orée de la saison qui s’ouvre.

Athle.fr : Linda, que s’est-il passé depuis les Europe indoor de Bercy, en mars 2011 ?
Linda Marguet : Avant les Europe, déjà, je souffrais d’une douleur au tendon d’Achille. Mais j’ai quand même couru la compétition à Bercy en ayant mal. J’ai ensuite pris un peu de repos, mais la douleur était toujours là en avril. J’ai malgré tout fait un bon stage en Afrique du Sud, mais après le premier tour des Interclubs 2011, la douleur était trop forte. Elle reprenait toujours le dessus…

Qu’avez-vous fait ?
Sois je courrais pour essayer de réaliser dès cette année-là les minima pour les Jeux, et les conséquences pouvaient être dramatiques, soit j’essayais de comprendre ce que j’avais et de me soigner. La décision n’était pas évidente, mais j’étais la seule à pouvoir la prendre. Début mai, j’ai donc dit stop. On m’a diagnostiqué une fissure du tendon d’Achille. Une fois que j’ai pu mettre un mot sur la douleur, ça allait déjà mieux. J’ai enchaîné les soins au centre de rééducation de Capbreton, avec le kiné, et cela va aujourd’hui beaucoup mieux.

Comment s’est déroulée votre reprise ?
J’ai pu m’entraîner à nouveau dès octobre, et tout s’est très bien passé. J’ai suivi toute la programmation sans la moindre blessure.

Vous n’avez pas eu envie de recourir en compétition dès l’hiver ?
J’en avais envie, les jambes me démangeaient, mais nous étions dans une période de foncier, je n’étais pas encore prête. C’était un choix de Bruno Gajer, mon entraîneur à l’Insep, car la saison estivale arrive très vite cette année, et semble très dense.

Revenons sur votre dernière grande compétition, à Bercy. Vos performances vous avaient surprise ?
Non, car à j’avais tout mis de côté, ma vie professionnelle, j’avais quitté Besançon pour rejoindre l’Insep (ndlr : en septembre 2010), tout cela dans le but de progresser. Je voulais retrouver une dynamique de groupe. J’étais là pour m’entraîner, point barre. Ça passait ou ça cassait.

Avec ce que vous aviez réalisé en salle à Bercy, les minima pour les championnats en plein air semblaient à l’époque plus qu’accessibles…
C’est aussi ce que me laissaient présager les discours des gens autour de moi… Mais là, je suis dans le flou. Même si j’ai des références à l’entraînement, je ne sais pas trop où j’en suis. J’attends le premier tour des Interclubs, ce week-end, pour me situer. Je courrai le 800 m. Pas pour faire un chrono, mais pour suivre les objectifs fixés par Bruno pour cette course.

Et pour la suite de la saison, qu’envisagez-vous ?
Le premier objectif est de réaliser les minima pour les Championnats d’Europe* (ndlr : du 27 juin au 1er juillet). Après, on verra ce qu’il adviendra. Mais je pars en tout cas dans l’objectif de faire les deux compétitions, les J.O. (du 3 au 12 août) et les Europe. Pour moi, un grand championnat reste un grand championnat. Et puis, pourquoi ne pas tenter de réaliser là-bas les minima pour les Jeux, si je ne les ai pas faits avant… Chez les filles, apparemment, le 800 m se court souvent vite dans les compétitions internationales. C’est moins tactique que chez les garçons. Et je suis une compétitrice !

Propos recueillis par Cyril Pocréaux

* Les minima pour les Europe sont fixés à 2’00’’68. Pour les Jeux olympiques, il faudra réaliser 1’59’’60.

Retrouvez la biographie de Linda en cliquant ici

Retrouvez tous les reportages, interviews et résultats de l’athlétisme en vous abonnant sur ce site à Athlétisme Magazine, le mensuel de référence de l’athlétisme français. Cliquez ici !!

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
12/09 >  
04/09 >  
20/08 > (3)
16/08 >  
14/08 > (2)
02/08 >  
31/07 > (3)
18/06 > (3)
05/06 >  
22/05 >  
le reste de l'actualité
19/09 >  
19/09 >  
18/09 >  
17/09 >  
16/09 >  
15/09 >  
13/09 >  
11/09 >  
10/09 >  
09/09 >  
06/09 > (2)
05/09 > (2)
04/09 >  
02/09 >  
30/08 >  
29/08 > (2)
28/08 > (1)
28/08 >  
28/08 >  
27/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
26/08 >  
24/08 >  
24/08 > (2)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS