MON ACCÈS
Trouver un club près de chez vous
Les
Vidéos
Derniers
clichés
Espaces
FFA
STRUCTURES
CLUBS
l'actu des espaces | infos
Championnats d’Europe de cross-country : Les Bleuets abonnés à l’or !
Commentez cette actualité
Championnats d’Europe de cross-country : Les Bleuets abonnés à l’or !

Les juniors garçons ont conservé leur titre continental à Chia, en Sardaigne, en réalisant un magnifique tir groupé. S’ils n’ont pas décroché de podium individuel, contrairement à l’an dernier, ils ont été quatre à intégrer le top 10 (Gressier 4e, El Bouajaji 5e, Hay 7e et Charik 10e). Une superbe confirmation pour cette génération dorée, qui continue à prendre date pour les prochaines années. Pas d’autres récompenses à se mettre sous la dent pour les Tricolores, qui ont globalement connu une journée compliquée. Les deux collectifs seniors, ainsi que les juniors filles, n’ont pas démérité et ont terminé au pied du podium. Liv Westphal a cependant redonné le sourire à l’équipe de France, avec une très prometteuse neuvième place.

La Médaille

La force de l’habitude

Trois titres en quatre ans. Depuis 2013, les juniors français font figure d’épouvantails sur le plan collectif. A l’exception d’un accroc en 2014 à Samokov, sanctionné par une quatrième place, ils font systématiquement retentir la Marseillaise. Tout sauf un hasard, tant cette équipe s’est habituée, au fil des années, à la quête de l’excellence. Les Bleuets n’avaient pas caché, avant cette édition 2016, que seul l’or les intéressait. Il faut dire qu’ils pouvaient s’appuyer sur la même ossature que l’an dernier, avec les présences de Fabien Palcau, Jimmy Gressier et Mohamed-Amine El Bouajaji, tous les trois dans le top 10 à Hyères. La force des Tricolores, aujourd’hui, est leur exceptionnelle densité. C’est ce qui leur a permis d’aller chercher la victoire, malgré un Fabien Palcau trente-sixième et en retrait par rapport à sa médaille d’argent de 2015.

Une course intelligente

Jimmy Gressier visait le podium en individuel, tout comme Mohamed-Amine El Bouajaji. Les deux demi-fondeurs ont eu l’intelligence de ne pas se brûler les ailes. Ils n'ont pas suivi un trio de tête au-dessus du lot, composé du Norvégien Jakob Ingebrigtsen, impressionnant vainqueur alors qu’il n’est que cadet, de l’Italien Yohanes Chiappinelli et du Britannique Mahamed Mahamed. Jimmy et Mohamed-Amine ont finalement terminé ensemble au sprint, respectivement quatrième et cinquième sur les talons du fondeur d’Outre-Manche. « Je n’ai pas été assez costaud dans la tête aujourd’hui, alors que, d’habitude, c’est mon point fort, avouait à l’arrivée, avec franchise, le premier nommé. Mais je me suis défoncé pour l’équipe. La victoire collective remplace le podium individuel. » Même joie chez El Bouajaji, qui confiait avoir « plus couru avec la tête qu’avec les jambes aujourd’hui ».

Nouvelle génération

Derrière, Hugo Hay et Abderrazak Charik se sont classés à d’admirables septième et dixième places, en terminant très fort. Avec quatre athlètes dans le top 10 (sans oublier Palcau 36e et Clément Leduc 37e), les Bleuets étaient intouchables. Leur total de vingt-six points leur permet de l’emporter largement devant l’Espagne (42 pts) et la Grande-Bretagne (43 pts). L’an prochain, les six juniors en lice à Chia, nés en 1997, changeront de catégorie, en passant  chez les espoirs. A la génération suivante de reprendre le flambeau !

La Perf'

Westphal s’installe

En apercevant la Britannique Gemma Steel à ses côtés après quelques hectomètres, Liv Westphal s’est demandé si elle n’avait pas pris un départ kamikaze. Mais non, l’étudiante de Boston est désormais à sa place au milieu des pointures du vieux Continent. En manque de repères face à la concurrence européenne, la demi-fondeuse de l’AS Saint-Junien, senior première année, a construit sa course avec la patience d’une athlète déjà expérimentée. Seizième après deux kilomètres d’effort, elle a progressivement grappillé des places. « Je me suis vraiment sentie facile pendant la course, raconte-t-elle tout sourire. Ça a commencé à devenir vraiment dur uniquement dans le dernier tour. C’est un progrès pour moi car, aux Etats-Unis, je suis habituée à des cross moins longs. Ça prouve que j’ai progressé au niveau du foncier. »

Une jeune leader

Sur un parcours et dans des conditions qui lui convenaient parfaitement, avec un terrain sec et roulant, ainsi qu’un soleil généreux, Liv Westphal est allée chercher la neuvième place. « Je ne m’y attendais pas, s’exclame-t-elle. Peut-être que dans quelques années, je pourrai espérer un top 3. Mais pour l’instant, en tant que jeune senior, je viens vraiment pour l’équipe. » Les Turques Yasemin Can et Meryem Akda, auteurs d’un impressionnant doublé, étaient de toute façon au-dessus du lot aujourd’hui. La médaille de bronze, obtenue par la Norvégienne Karoline Grovdal, est, en revanche, un objectif qui pourrait être bientôt à sa portée. En l’absence de Christelle Daunay et Clémence Calvin, la polyglotte Tricolore s’impose comme le leader féminin du cross français. Ce dimanche, Aurore Guérin (26e), Samira Mezeghrane (32e), Sophie Duarte (34e), Floriane Chevalier Garenne (39e) et Laurane Picoche (44e) ont terminé beaucoup plus loin. Résultat : une quatrième place par équipes, après la médaille d’argent décrochée à Hyères. « Mon résultat n’a pas la même saveur que celui de l’an dernier », conclut d’ailleurs Liv, qui avait terminé vingtième à Hyères.

Le Coup dur

Défaillance pour Carvalho

Il fallait bien que ça se termine un jour. D’une incroyable régularité aux championnats d’Europe de cross depuis sa première sélection en juniors, avec pour « pire » résultat individuel une sixième place l’an dernier à Hyères, Florian Carvalho a finalement connu le « jour sans » à Chia. Pourtant, jusqu’à la dernière boucle, le Francilien semblait partir pour réaliser une nouvelle performance de premier plan. Cinquième derrière un quatuor intouchable, composé des Turcs Aras Kaya et Polat Arikan, auteurs du doublé, et des Britanniques Callum Hawkins et Andrew Butchart, il a finalement explosé en plein vol dans l’ultime boucle. Où il a perdu plus d’une minute sur ses concurrents directs, pour finalement se classer trentième. « Musculairement, mes quadris (ndlr : quadriceps) ont pris cher, décrit-il. Ça a été l’explosion. Je peux vous dire que la phrase qu’on nous avait dite lors de la réunion d’équipe me trottait dans la tête : "Pas d’abandon, sauf blessure !" »

Sixième Français à l’arrivée, il n’a pas pu apporter de précieux points à l’équipe, qui termine, comme les seniors filles, au pied du podium, derrière la Grande-Bretagne, l’Espagne et la Turquie. Une place individuelle dans le top 5 n’aurait, de toute façon, rien changé. Morhad Amdouni (17e), Djilali Bedrani (19e), Timothée Bommier (21e), Abdellatif Meftah (22e) et Michael Gras (23e) n’ont pourtant pas démérité. « Malheureusement, j’ai été le maillon faible aujourd’hui, regrette Florian Carvalho. J’espère que l’équipe de France me comprendra et je reviendrai plus fort pour la suite. » Au vu de ses états de service et de tout ce qu’il a apporté aux Bleus depuis près de dix ans, il n’a pas trop de souci à se faire.

Le Chiffre

4

Cécile Lejeune, huitième à l’arrivée, est devenue seulement la quatrième junior française à terminer dans le top 10 des championnats d’Europe de cross. Elle rejoint dans ce cercle fermé Julie Coulaud (9e), Hélène Guet (8e) et Cassandre Beaugrand (7e). Une performance de choix pour cette spécialiste du triathlon, qui était passée à côté de son cross de sélection. A dix-huit ans, elle compte déjà trois participations au rendez-vous continental et pourra encore courir chez les juniors dans un an. Vingt-et-unième en 2014, treizième en 2015 et donc huitième en 2016, la Rémoise a encore les moyens de progresser dans la hiérarchie. Inspirées par leur coéquipière, les autres Tricolores, beaucoup moins expérimentées, ont réalisé une belle prestation. Avec Leila Hadji (16e), Mathilde Sénéchal (29e) et Perle Maunoury (36e), elles se sont classées quatrièmes par équipes.

Et Aussi

Les espoirs sixièmes

La compétition a été difficile pour les deux collectifs espoirs, qui se sont tous les deux classés sixièmes. Chez les filles, Johanna Geyer-Carles a terminé quinzième et première Française. Suivent Tifenn Piolot-Doco (21e), Sophie Tonneau (32e) et Emma Oudiou (43e). Chez les garçons, satisfaction pour Emmanuel Roudolf-Levisse, bon quatorzième. Alexis Miellet (18e), Felix Bour (22e) et Nicolas Witz (29e) complètent l’équipe.

La marche triomphale des Turcs

La Turquie continue d’étendre sa domination sur les championnats d’Europe de cross, avec son armada d’athlètes kényans naturalisés. Chez les seniors, ces derniers n’ont laissé que des miettes à la concurrence. Seules en tête dès le premier kilomètre, Yasemin Can et Meryem Akda ont réalisé le doublé chez les femmes. Même réussite pour Aras Kaya et Polat Arikan chez les hommes, même s’il y a eu un peu plus de suspense avec la résistance du Britannique Callum Hawkins (3e). Pour la première fois, la Turquie termine première au tableau des médailles. Avec six podiums dont trois titres, elle devance d’une courte tête la Grande-Bretagne.

A Chia, Florian Gaudin-Winer pour athle.fr

Revivez le fil de la journée et toutes les réactions, en cliquant ici
Retrouvez quelques photos de la compétition en cliquant ici

 

RB
Admin Athle.fr
les réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
dans la même rubrique
16/09 >  
14/09 >  
12/09 >  
12/09 >  
08/09 >  
06/09 >  
30/08 >  
28/08 >  
14/08 >  
12/08 >  
le reste de l'actualité
18/09 > (4)
16/09 > (5)
16/09 > (1)
15/09 >  
15/09 >  
14/09 >  
13/09 >  
11/09 >  
10/09 > (2)
10/09 >  
07/09 > (3)
06/09 > (2)
03/09 >  
03/09 >  
03/09 > (3)
31/08 >  
31/08 >  
31/08 >  
30/08 >  
29/08 > (1)
29/08 > (3)
27/08 >  
27/08 >  
24/08 > (2)
23/08 > (1)
rechercher
Fil
Info
12345
boutique
FFA
INFORMATIONSFORMATIONCOMMUNAUTÉBASES DE DONNÉESMÉDICALBOUTIQUE
NOS PARTENAIRES
CONDITIONS D'UTILISATION MENTIONS LÉGALES CONTACTS